LE PETIT NOEUD DE GEOFFROY

par Erotica51


C'est une joyeuse bande d'amis, venus se retrouver, qui s'étaient installés, à la table, en extérieur, afin de se restaurer. Nath pensive, paraissait ailleurs. Fabienne, rayonnante, discutait, en riant. Les garçons, détendus, devisaient joyeusement, heureux, de passer cette soirée avec nous.

Un jeune serveur nous indiqua notre table, marchant devant nous. Il devait avoir une vingtaine d'années et rougissait sous mon regard inquisiteur.

Nath le trouvait très mignon. Fabienne lui trouvait un sourire charmant quant à moi, je déclarais, que dans quelques années, il rendrait folles toutes les femmes de la Capitale.

Il avait dans la silhouette, un jeu de reins, suggestif. J'aimais suivre du regard, ses hanches étroites. D'indifférents, Filip et Philippe commencèrent à le regarder, autrement. Il est vrai que ce garçon avait un regard magnifique et un sourire adorable, à faire fondre la plus inaccessible des femmes!

Souvent, quand il passait devant notre table, je lui demandais discrètement:


- Voulez-vous me faire plaisir?
- Si c'est en mon pouvoir, Madame, rétorqua-t-il d'un sourire
- J'aimerai, à la fin de la soirée, vous retirer, moi-même, ce petit noeud coquin, qui retient votre tablier, lui avais-je soufflé, au creux de l'oreille

Humm! Comme j'ai aimé son beau regard, délicieusement, troublé! Cette légère rougeur révélatrice du trouble dans lequel, je le plongeais.

A maintes reprises, nous lui demandâmes, une carafe d'eau, ou du pain, sans qu'il manifeste aucun signe d'exaspération. Il paraissait faire son service avec plaisir, un sourire à demi amusé, sur les lèvres, en sentant mon regard le suivre, avec attention.

Il possédait cet attrait étourdissant de la jeunesse, inconscient du charme qu'il dégageait, déjà et de son beau regard aux reflets verts. Nous fîmes tous d'accord: il était adorable!!!

Au bout d'un moment, j'arrêtais de le taquiner, mais mes yeux ne le lâchaient pas, observant la grâce naturelle de sa démarche, et la précision de ses gestes. Il souriait, doucement, conscient de l'intérêt grandissait, que je lui manifestais.

Nos yeux souvent se croisaient, amusés et c'était une délicieuse promesse que je lui adressais, en souriant. Impudente, je me faisais provocante, le fixant du regard, effrontément. Mes amis m'observaient, en riant. J'avais décidé de retirer son petit noeud, à ce garçon et j'y arriverais!

Tard dans la soirée, notre jeune serveur vint nous demander de quitter l'établissement, poliment. Il est vrai qu'il ne restait plus que nous dans le restaurant comme clients! Je lui fis signe du doigt, lui intimant, malicieuse, l'ordre de se rapprocher. Il s'exécuta, amusé.


- Puis-je vous retirer, enfin, ce petit noeud, avant de m'en aller? lui ai-je glissé à l'oreille
- Si vous voulez! Madame, rétorqua-t-il, en rougissant, délicieusement et se tournant, me dévoila sa chute de reins délicate et ce petit noeud aguichant, dont chaque coté retombait, délicatement, sur ses fesses prometteuses...

Je ne voulus pas profiter de la situation et me contentais de desserrer ce petit noeud, délicatement, qui m'avait fait fantasmer, toute la soirée, observant d'un regard expert, la fermeté de ses fesses, décochant à mes amis, incrédules, un sourire éblouissant...

OOOOOOOOOOOOOOOOO



Votre avis sur cette Histoire érotique?

J'ai peu aimé -  J'ai vraiment aimé -  J'ai adoré


RETOUR sur HISTOIRES EROTIQUES D'Erotica51


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés