L'ETUDIANTE

par Erotica51



Déjà huit heures ! Je me précipite au pas de course avant que la porte de la Fac ne se referme. En cette nouvelle année, j'ai un prof vraiment inflexible sur la ponctualité ! Aucune excuse ne trouve grâce devant lui. Ni une soudaine montée de fièvre, une nuit blanche ou autres petits soucis. Rien n'arrive à le faire fléchir ou l'amadouer.

Le dos tourné, il déplie le tableau, commençant à écrire dessus, de son écriture nerveuse et rapide. Est-ce le printemps qui me pousse à lui porter plus d'attention sur son corps ? Pour la première fois, je remarque combien il possède de jolies fesses, que son jean tendu dévoile d'une façon impudique.

Est-il conscient de l'endroit où mes yeux viennent de se poser ? En tout cas, il se retourne, brusquement, me fixant de ses yeux sombres, comme s'il sondait mes pensées. Les mains sous le menton, les coudes posés sur le bureau, je garde toutefois mon air angélique. Un sourire flotte discrètement sur mes lèvres.

Un bref regard sur la salle, qui semble brusquement attentive. Il se retourne à nouveau, continuant sur le tableau les explications à nous faire ingurgiter. Je penche à nouveau la tête, étonnée de n'avoir jamais été aussi attentive. C'est vrai qu'il possède de belles fesses ! Elles me donnent envie d'y poser la tête comme pour en apprécier le confort.

Il possède des hanches étroites, emprisonnées dans son jean. J'imagine, mutine, mes mains remontant insidieuses, sur ses fesses, pendant qu'il écrit le texte, sur lequel il va falloir plancher. Pour la première fois, je me rends compte combien Mr Jolly est un homme attirant et sexy.

Quand il me fixe, je pose, effrontée, mes yeux sur ses lèvres d'un air gourmand. Quel goût ont elles ? Elles ont l'air légèrement boudeuses, me donnant envie de les croquer.

J'aime sa manière de se gratter l'oreille, quand je lui pose une question qui semble le déranger. Parfois, il se contente de froncer les yeux, ou pencher la tête, amusé.

Ses bras sont grands et donnent envie de s'y blottir. Ses mains pleines et fermes m'ont quelques fois menacées de leur index….

Depuis je me tiens docile, en apparence. Je suis le cours, la bouche à demi entrouverte, obnubilée par cette découverte : mon professeur possède de bien jolies fesses !!!!

Dorénavant, je serai, à ses cours, la première à pénétrer dans la classe. A l'écouter avec attention. A l'admirer discrètement. Rien de tel pour me motiver à travailler mes leçons ! Comment décevoir un tel prof qui possède de si belles fesses.

Chaque semaine, je tremble qu'il ne soit malade et manque les cours. Penchée sur le bord de la fenêtre, à peine arrivée en classe, je le guette.

Mon regard souvent se perd dans un étrange rêve, rempli de désirs inavoués. Je rêve de mes mains posées sur l'arrondi de ses fesses frémissantes qui m'attirent tant...


- Marie ! Puis-je savoir à quoi tu rêves ????

Sa voix rauque et tendre vient tout-à-coup, de me faire sursauter, me faisant brusquement retomber sur terre.

- Je pensais à vos jolies fesses, Msieur ! Ai-je répondu, d'un air frondeur mais relevant vers lui, mon regard un peu inquiet. Va-t-il me vexer en public pour calmer ma libido ?

- Humm! humm ! Et si revenions à la leçon, jeune effrontée, a-t-il rétorqué, d'un air amusé

Je me suis sentie, soudain, devenir rouge comme une pivoine, en entendant l'éclat de rire général de la classe.

Je coule, vers lui, mon regard désolé, regrettant de m'être laissée aller à ma franchise.

Ce jour-là, en quittant le cours, étant la dernière, Mr Jolly m'adressa un petit clin d'oeil, scellant entre nous, cette complicité, entre un prof et son élève, grâce à deux fesses superbes, que j'ai eu, durant toute une année, envie de caresser mais que je dus, simplement, me contenter d'admirer, en secret.

OOOOOOOOOOOOOOOOO



Votre avis sur cette Histoire érotique?

J'ai peu aimé -  J'ai vraiment aimé -  J'ai adoré


RETOUR sur HISTOIRES EROTIQUES D'Erotica51


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés