UNE ADORABLE DIABLESSE

par Erotica51



C'était une journée ordinaire...Métro, boulot, dodo. Rien d'exceptionnel, en somme, si ce n'est qu'il faisait, ce jour là, un temps magnifique et qu'il aurait aimé rester dehors, plutôt que de rester enfermer entre les quatre murs de son bureau...

Les gens vous bousculaient, maintenant, sans regarder devant eux, le nez dirigé sur la pointe de leurs pieds. Ce monde devenait fou à lier ...Les quelques filles qu'il croisait avait un de ces looks ! C'était à se demander si les gens connaissaient le sens "avoir du gout" ...Des mini jupes portées avec de gros godillots ! Des cheveux vert fluo et des lèvres violettes ! Des anneaux dans les sourcils, les narines, dans le nombril et parfois même dans le plus tendre de leur chair intime ! Ce monde devenait cinglé...

Personne ne prenait plus la peine de se parler, de se sourire...On aurait dit des poissons à demi morts entassés dans les wagons de la RATP..; Toute cette promiscuité lui pesait...certaines odeurs lui donnaient mal au cœur...Qui regarder d'agréable pour se changer les idées sans être pris pour un pervers et se voir parfois même giflé ? Les femmes perdaient cette douceur qui le charmait, qu'il recherchait désespérément dans son cœur et sa vie...

Un pressentiment lui fit tourner la tête...Tout au bout du wagon, une jeune femme le regardait, le fixant longuement...Il regarda derrière lui. Peut être qu'il se trompait ? Son hésitation ne dura pas longtemps. La jeune fille lui sourit à nouveau, lui faisant signe de téléphoner...

C'était impossible malgré toute l'envie qu'il éprouvait à lui rendre ce plaisir. Il n'avait pas son stylo ce jour la sur lui ! Pffff La jeune femme se rapprocha...Mon dieu. Elle était encore plus jolie que ce qu'il avait imaginé...On aurait une fleur fragile au milieu d'un troupeau endormi...Enfin elle arriva jusqu'à lui.

- Je vous disais de me téléphoner, lui dit-elle en lui souriant
- Désolé, j'ai oublié mon portable et n'ai pas de stylo sur moi...
- Ah! J'ai trouvé une solution. Laissez-moi me glisser derrière vous dans le coin...

Il la sentit remuer, s'agiter, l'agripper. Ses joues étaient plus rosies. Elle avait un sourire magnifique...et une lueur coquine...

- Je dois descendre maintenant, dit-elle en le bousculant, d'un air désolé. Je prends toujours cette rame, lui lança-t-elle, lui adressant un clin d'œil, avant de disparaitre dans la foule.

Il jeta un bref regard à sa montre...19h 05...Pas de doute, demain, il serait là, à l'attendre, le cœur battant la chamade...Il grimpa les marches rapidement, revenant à l'air libre. Dix minutes plus tard, il était au bureau. Il avait terriblement chaud dans son costume anthracite...Il plongea la main dans la poche pour s'éponger avec son mouchoir. Il sentit sous ses doigts quelque chose de terriblement soyeux.

Perplexe, sa main se referma dessus, le sortant de sa poche...Une charmante petite culotte couleur azur ! Au rouge à lèvres, il était écrit dessus en lettres écarlates : " Julie 06.87.91.43.00 " Quelle diablesse d'avoir eu ce trait de génie ! Il se mit à éclater de rire. Finalement la journée s'annonçait merveilleusement belle, pour lui, aujourd'hui !


(PS) Désolée mais ce numéro de tél n'existe que pour ce texte...

Ecrit le 6/4/2008



OOOOOOOOOOOOOOOOO



Votre avis sur cette Histoire érotique?

J'ai peu aimé -  J'ai vraiment aimé -  J'ai adoré


RETOUR sur HISTOIRES EROTIQUES D'Erotica51


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés