LE RETOUR D'AUDREY

par Erotica51


Enfin, Audrey venait enfin de rentrer du Mexique! Avec quelle impatience Yoann l'avait attendue ! Quand il la vit, en face de lui, il ne put s'empêcher de courir vers elle, la prit dans ses bras et la fit tourbillonner, fou de joie.

Ouvrant la porte de l'appartement, Yoann la fit passer, galamment devant lui. La pièce baignait dans une lumière douce, tamisée. Une musique calme planait dans l'air. Elle se tourna vers lui, leva un sourcil étonné puis lui sourit. Savait-il comme il lui avait manqué? Durant tout ce temps, elle avait eu largement le temps de penser à yoann et une idée lui était venue. Elle avança dans le salon, ravie de sentir le bras plein de tendresse de Yoann à sa taille.

Elle passa dans le salon, surprise de l'ordre qui régnait. Un seau de champagne l'attendait, avec des glaçons et une bouteille mise au frais. Deux coupes de champagne étaient posées à coté. Yoann fit asseoir Audrey, sur le canapé, puis posant un doigt sur ses lèvres, lui murmura/


- Ferme les yeux, ma chérie et ne triche pas!
- Mais...
- Chutttttt juste cinq minutes, s'il te plait. Fais-moi ce plaisir.
- Très bien, j'attends
- Commence à compter jusqu'à vingt
- Un! Deux! Trois! Quatre! ...

Quand Audrey eut fini de compter, elle rouvrit les yeux et demeura stupéfaite! Yoann avait mis son petit nœud papillon, refermé sa veste sombre, s'était recoiffé et l'attendait, caché derrière un énorme bouquet de roses rouges superbes!


- Ohhhhhhhh qu'elles sont belles, murmura Audrey les yeux illuminés de joie
- Mais ce n'est pas fini, ma chérie. Mets vite au frais ton bouquet et passons à table

De retour dans la salle à manger, Yoann installa sa fiancée, face à lui, puis apporta le repas qu'il lui avait préparé:


- Saumon et salade en entrée; gigot d'agneau et pommes de terre sautées, fromages et dessert varié, champagne pour Mademoiselle!

Elle se mit à rire, surprise et ravie de cet accueil chaleureux, auquel elle ne s'attendait pas. Ils mangèrent de bon appétit, heureux de passer ces moments ensemble. Le champagne déliait leur langue, faisait briller leurs regards. Le champagne rendait amoureuse, se disait Audrey, le corps soudain fiévreux. Elle se leva, prenant Yoann dans ses bras, l'embrassant langoureusement, dansant sur un slow qu'on entendait, en fond.

Peu à peu, leurs pas les guidèrent, tendrement, vers la chambre ou ils s'écroulèrent, en riant. Audrey était belle, ainsi bronzée, ses belles cuisses, découvertes. Yoann sentit son sexe se raidir de désir pour elle. Il défit les boutons de sa robe, doucement, embrassant Audrey, tendrement dans le cou, sur les seins, les titillant de sa langue, jouant avec ses tétons, les léchant, soufflant dessus un air frais, puis lui aspira, voluptueusement. Audrey se laissait faire, une douce chaleur commença à se répandre dans son bas ventre, faisant mouiller son sexe.

Les mains de Yoann paraissaient voleter, sur elle. C'était merveilleusement agréable de se laisser faire. Il entreprit de caresser ses pieds, un à un, tendrement, admirant ses chevilles fines, déposant, sur chaque doigt de pied, de petits baisers. Puis sa langue se mit à glisser dessus, jouant à lui faire découvrir de nouvelles sources de plaisir. Audrey fermait les yeux, savourant ses impressions. Elle entrouvrit les yeux de surprise quand ses lèvres commencèrent à aspirer chaque doigt de pied. C'était chaud, si doux et agréable qu'elle sentit les frissons la parcourir, de la tête aux pieds. Elle savoura longtemps ses caresses et baisers, le laissant jouer avec ses pieds.

Puis ses paumes commencèrent à remonter le long de ses cuisses, provoquant de nouvelles sensations de plaisir. Audrey fermait les yeux, savourant le dessin de ses mains sur sa chair, si douce. Son souffle s'accéléra.

Les mains de Yoann agrippèrent, avec précision, le fin tissu de sa culotte, la fit glisser sur ses hanches puis la fit descendre, continuant à la caresser en même temps.Audrey poussa un long soupir, écartant les cuisses, inconsciemment. Elle demeurait alanguie, offerte, attendant patiente la suite des évènements. Elle faisait confiance à Yoann et savait aujourd'hui, qu'elle l'aimait éperdument.

Yoann leva la tête, l'observa, attentif puis plongea son visage, résolument entre ses cuisses. Il caressa sa petite chatte devenue toute humide, du bout des doigts puis avec délicatesse, caressa ses lèvres, engorgées de désir.

Un soupir plus profond arriva à ses oreilles. Il savait qu'elle allait aimer. Il mouilla son doigt, puis le glissa entre les lèvres de sa chatte, jouant en un léger va et vient. Audrey se cambra, un peu plus. Il aimait sa petite toison sombre comme un petit buisson protecteur qu'elle taillait, avec précision. Doucement, il posa sa bouche toute chaude sur son petit sexe, léchant avec amour, goûtant son miel, avec bonheur. Du bout de la langue, il commença ses caresses, la lécha, avec application, puis joua de sa langue, entre ses lèvres, tout en continuant à la caresser avec le doigt.

Audrey émit un feulement de plaisir. Comme c'était bon ! Comme le mélange de son doigt caressant son sexe et la chaleur de sa langue était troublant et sensuel ! Ses cuisses s'écartèrent un peu plus, l'invitant à continuer se caresses. Elle chuchota:


- Ouiiii... continue; hummmm que c'est bon!

Yoann eut un sourire, tout content. Il y mit encore plus d'ardeur, léchant sa petite chatte devenue aussi humide qu'une fontaine. Il avait les doigts trempés de cyprine mais continuait ses caresses. Sa langue glissa, de bas en haut, frôlant à peine son clitoris, l'excitant, en douceur, tournant tantôt autour, lui donnant une petite lèche, puis repartant, plongeant dans sa grotte, comme un sexe, la titillant avec délice.

Elle se cambra plus fort, posant ses mains sur sa tête, se frottant comme sa bouche comme une chienne en chaleur, émettant de petits cris de plaisir, invitant à aller plus loin en elle.

Yoann jouait de sa langue avec virtuosité et de son doigt trempé avec adresse, alternant ses caresses, glissant le bout de son doigt à l'entrée de sa grotte, mais sans y entrer, volontairement. Le corps d'Audrey brûlait littéralement d'un feu incandescent qui ne demandait qu'à être soulagé. Yoann glissa, enfin, son doigt, avec une lenteur exaspérante, observant les mouvements désordonnés de son ventre aller à sa rencontre, s'empalant peu à peu, sur son doigt, tout en l'absorbant, goulûment. Elle était devenue aussi chaude qu'un volcan en fusion, se masturbant, comme une folle, sur son doigt, allant et venant dessus, avec frénésie. Il n'en pouvait plus de se retenir, lui aussi mais la voulait vraiment prête.

Tout en la léchant, du plat de la langue, il défit sa braguette, fit glisser son pantalon et son boxer, en un tour de main puis lançant son maillot, par-dessus la tête, se campa, orgueilleusement, devant elle, la narguant de son sexe dressé avec arrogance. Les yeux d'Audrey se mirent à le dévorer avec avidité. Elle s'ouvrit encore plus, lançant d'une voix rauque:


- Viens! Viens! Prends-moi, mon amour! J'ai trop envie de toi!
- Tu es sûre? ironisa-t-il, brûlant, lui aussi, d'impatience de la prendre
- Oh oui, baise-moi! Baise-moi! Je n'en peux plus!

Yoann lui sourit, avec amour et tenant son sexe d'une main volontaire, joua en posant son gland sur l'entrée de sa chatte ouverte. Il posa le bout de sa queue et se sentit aspiré, enveloppé, gobé, dans un feu dévorant. Il avait trop envie d'elle et ce long mois d'attente l'avait rendu fou de désir. Il se mit à la posséder, furieusement, bandant comme un âne, la baisant dans tous les coins, prenant enfin possession d'elle. Audrey ondulait sous lui furieusement puis ses gémissements s'élevèrent:


- Ohhhhhh c'est trop bon ! J'en peux plus! Tu vas me faire jouir! ahhhhhhh hummmmmmmmmmmmmmm

Enfin, il se laissa aller et se déversa, au fond d'elle, l'inondant violemment de son foutre brûlant... La chambre parut envahie de doux gémissements de bonheur qui résonnèrent dans la pièce...



OOOOOOOOOOOOOOOOO



Votre avis sur cette Histoire érotique?

J'ai peu aimé -  J'ai vraiment aimé -  J'ai adoré


RETOUR sur HISTOIRES EROTIQUES D'Erotica51


www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2016 - Tous Droits Réservés