GRIZON L'OURSON

Offert par Erotica51



Boum, Boum, Boum ! on entendait les petites pattes de GRIZON, le petit ours, taper son torse énergiquement ! Oh, il n'était pas très grand, notre jeune ami ! il n'était pas méchant non plus ! il n'était même pas méchant du tout ! mais il faisait tant de bruit, parfois, qu'on imaginait un énorme et méchant ours, tant il poussait de féroces rugissements, qui raisonnaient très fort dans la forêt.

GRIZON, était très gourmand et n'hésitait pas à manger les plus jeunes pousses des arbustes, dont il était friand. Puis, il allait se pencher, l'œil vif, au dessus de la rivière, et regardait d'un œil gourmand, les poissons qui se prélassaient, au fil de l'eau. Miam, miam ! je crois que j'ai encore une petite faim ! et hop ! d'un coup de patte rapide, il attrapait un jeune poisson, qu'il enfournait goulûment, dans son museau, grand ouvert ! Puis, il se mettait contre un vieil arbre bien sec, et se grattait le dos, tout content. Bon, après toute cette bonne journée et ce bon petit repas, je vais faire un petit somme ! GRIZON s'allongea, béatement, sur l'herbe douce et s'endormit, aussitôt.

Un grondement féroce le réveilla en sursaut : GRIZON, petit ignorant, au lieu de dormir, cherche une grande caverne pour dormir cet hiver, sinon tu vas grelotter de froid ! réfléchis donc au lieu de roupiller ! c'était son père, un immense ours brun, qui le grondait !

Oh la, la, j'étais si bien, à dormir, avec le soleil qui me réchauffait ! GRIZON mécontent, ronchonnait....Mais, en y réfléchissant, il se dit que son papa avait bien raison et que les hivers étaient très froids dans la montagne, avec toute cette neige qui recouvrait tout, comme un immense manteau. Alors, il passa la journée à chercher, remuant, soulevant les branches et les arbustes, regardant chaque recoin, puis enfin il dénicha une immense caverne, bien profonde et suffisamment grande pour les contenir tous les trois, son papa et sa maman. Alors, tout content, il ramena quelques herbes qu'il jeta sur le sol puis s'allongeant dessus, il se rendormit.

- GRIZON ! GRIZON ! Où es-tu ? Pourvu qu'il ne lui soit rien arrivé ! gémissait Maman ourse, très inquiète, de ne plus voir son petit. Réveillé, il s'ébroua et ressortit de sa cachette. Ne pleure pas, Maman, je suis là ! je m'étais juste endormi ! mais, regarde ! je vous ai trouvé une jolie caverne pour cet hiver !

De soulagement, ses parents ne le grondèrent pas et même le félicitèrent pour avoir trouvé un abri, bien chaud pour y passer l'hiver. Depuis, chaque année, GRIZON, avant de faire un petit somme, n'oublie pas de prévenir ses parents pour qu'ils ne s'inquiètent plus, puis va faire sa sieste.

OOOOO



Retour




www.erotica51.com © 11.03.2003 - 12.07.2017 - Tous Droits Réservés