FANOU LE PETIT FAON

Offert par Erotica51



C'est un beau matin de Printemps mais qu'est-il arrivé à un petit faon, aux grands yeux sombres et veloutés. Il regardait, étonné, ce monde où il venait d'arriver puis sentit quelque chose de chaud lui lécher le bout du nez. C'était la langue de sa maman, qui lui souhaitait la bienvenue. Elle le regarda avec amour et murmura " tu t'appelleras FANOU " .

C'était un petit faon adorable, joyeux, infatigable, qui trottinait sans cesse. " Il me donne le tournis ! je n'arrive plus à le suivre ! " ronchonnait sa mère. Les animaux de la savane le connaissait bien et lui donnait des tas de petites choses à faire, eux qui avaient les jambes bien lourdes. Djimbo l'éléphant, lui demandait des herbes odorantes, qui poussaient au bord de l'eau. Pinto, le chacal, que beaucoup d'animaux repoussaient, suivait le petit faon, toute la journée, afin de le protéger des prédateurs. Judith, la guenon, lui donnait des bananes qu'il engloutissait avec gourmandise. CLAC-CLAC, l'alligator, le regardait avec envie courir dans l'herbe folle de la savane, rouspétant contre ses petites pattes ridicules, qui l'obligeaient à glisser, sur le ventre, avec effort. Mais FANOU s'ennuyait souvent, alors pour se passer le temps, il courrait autour de ses amis, en faisant d'immenses cercles, qui apparaissaient dans le sol, comme un immense rond, tracé d'une main invisible.

Un jour, un drôle de bruit se fit entendre, dans le ciel. C'était un petit avion de tourisme, qui semblait affolé par l'orage, et les éclairs, et cherchait à se poser quelque part. Puis soudain, l'aviateur aperçut au sol, un immense cercle. Serait-ce une piste d'atterrissage, se demanda-t-il ? avec émotion . Pourvue qu'elle soit assez grande, sinon je risque l'accident par ce mauvais temps ! Il amorça une longue descente, prudemment, et brusquement le sol apparut, net d'embûches. Ouf ! je vais pouvoir me poser ! Brr...Brromm ! Brromm !....Enfin le petit avion s'arrêta de rouler et ses hélices se stoppèrent. Notre jeune pilote descendit et regarda le sol, stupéfait ! ce n'est pas une piste faite par des hommes ! Qui a donc dessiné ce cercle immense ? que je le remercie ! grâce à lui, je suis en vie ! Mais il ne voyait personne à l'horizon !

Il se cala, contre son petit avion, puis s'endormit, rapidement, terrassé par l'émotion. Il dormait profondément quand dans son sommeil il entendit un galop rapide : tagada, tagada, tagada !.....Il ouvrit un œil ensommeillé et regarda autour de lui : il aperçut un magnifique faon, plein d'énergie, qui galopait comme s'il voulait attraper le vent ! Cela le réveilla ….

Il poussa un énorme soupir de soulagement, puis apercevant la piste, se leva, lentement. FANOU le regardait, intrigué, soulagé, lui aussi ! L'aviateur s'approcha de lui et le caressant, doucement, lui murmura : ainsi, c'est à toi, que je dois, d'être encore en vie ! Je vais faire quelque chose pour toi, petit faon ! pour te remercier, aussi .

L'aviateur construisit une immense réserve, afin de le protéger, lui et ses amis, des braconniers. Notre FANOU vécut, très longtemps dans cette réserve, heureux et sans souci, au milieu de tous ceux qu'il aimait. Puis il rencontra l'Amour…devant deux jolis yeux qui le regardaient éblouis….Elle était encore plus belle que lui….courrait plus vite aussi…il finit par tomber amoureux d'elle….et fonda une belle petite famille, de joyeux faons délurés, qui trottinaient, gaiement, autour de lui.

OOOOO



Retour




www.erotica51.com © 11.03.2003 - 12.07.2017 - Tous Droits Réservés