L'ARBRE AUX CLOWNS

Offert par Erotica51



Nadège regardait, intriguée, un grand arbre. Elle venait d'apercevoir quelque chose de coloré qui venait de bouger entre les feuilles. Elle fronça les sourcils. Qu'est-ce que c'était ? Nadège décida de s'approcher plus près. La chose colorée s'enfonça un peu plus dans le feuillage, disparaissant à sa vue, totalement !

Mais Nadège était persévérante et bien déterminée à savoir ce que c'était. Elle s'assit dans l'herbe, face à l'arbre et attendit, attendit, attendit si longtemps que ses beaux yeux clairs se fermèrent lentement de sommeil.

Rassuré de ne plus la voir bouger, la petite chose se rapprocha d'elle. Que faisait-elle ainsi penchée ? La petite fille réfléchissait-elle ? Oh mais non ! C'était incroyable ! Elle s'était endormie sous son nez ! Qu'elle était jolie même ainsi plongée en plein sommeil ! La petite chose mystérieuse sentit son coeur battre un peu plus vite.

Chaque matin, la petite chose l'attendait. Il savait que la petite fille aux grands yeux clairs reviendrait tant que sa curiosité naturelle ne serait pas satisfaite.

Un jour, la petite chose appris que c'était l'anniversaire de la fillette. Qu'allait-il lui offrir ? Durant son sommeil, il mit en route l'arrosoir automatique pour rafraîchir les fleurs de son immense jardin, les plus belles.

Puis il cueillit les roses les plus parfumées et en fit un immense coeur qu'il déposa sur l'herbe, autour de Nadège. Elle dormait ainsi, chaque jour, assise, devant l'arbre qui l'intriguait.

Quand elle se réveilla, elle poussa un "ho" de surprise ! Un énorme coeur fait avec des roses superbes l'entourait posé dans l’herbe. Une question lui vint aussitôt en tête : qui était donc ce mystérieux amoureux ? Il fallait qu'elle le découvre rapidement ! Il ne lui restait plus qu'une semaine de vacances pour le découvrir. Elle décida donc de dormir plus longtemps ce jour là devant l'arbre mais en réalité, elle faisait semblant de dormir car c'était une petite fille très futée.

Elle soupira d'aise en voyant le feuillage de l'arbre s'écarter, précautionneusement et les couleurs multicolores se rapprocher. Nadège fit semblant de dormir encore plus profondément, posant son petit bras dodu sous sa joue comme s'il s'agissait d'un oreiller. Ce serait plus facile pour guetter ce qui se cachait dans l'arbre. Elle n'eut pas longtemps à attendre heureusement.

Les dernières feuilles s'écartèrent, livrant le passage à un mystérieux petit clown au sourire espiègle. Il déploya quelque chose au dessus de sa tête puis s'élança dans le vide, retombant doucement au sol, en se balançant dans l'air à l'aide d'un mini parapente.

Il tenait dans ses bras d'autres fleurs, jaunes comme des boutons d'or, qu'il déposa doucement dans les cheveux bouclés de la fillette, sautant sur ses genoux, délicatement puis il déposa un léger baiser sur sa joue en murmurant:

"Dors, petite princesse aux grands yeux clairs. Quand je serai plus grand, je viendrai demander ta main à tes parents et t'épouserai. Je serai alors le plus heureux des petits clowns de ce monde".

Mais il ne réussit pas à se sauver à temps. La petite fille l'attrapa par une jambe et le mit sous son nez, le regardant gigoter dans tous les sens :

- Oh mais tu es un petit clown !
- Bien sur ! Et toi, tu es une princesse ? Comment t'appelles-tu ?
- Je m'appelle Nadège et toi ?
- Fabrice le petit clown.
- Est-ce toi qui m'a apporté ces belles fleurs parfumées ?
- Oui, c'est bien moi. Je te les ai offertes car je trouve que tu es aussi jolie qu'une petite princesse. Et quand je serai grand, j'aimerai me marier avec toi, si tu veux bien. Après nous aurons ainsi plein de bébés clowns qui joueront dans les petits arbres du jardin apportant de la joie et de la gaieté.

C'est ainsi, qu'un beau jour, on assista au mariage de la petite princesse Nadège et de Fabrice, Prince des Petits Clowns du jardin aux mille fleurs parfumées.

Et depuis, comme ils eurent beaucoup d'enfants, on découvre dans ce jardin magique, des arbres à clowns, de toutes les couleurs...Mais rares sont ceux qui peuvent les attraper. Ils oublient combien les bébés clowns savent se sauver et se cacher, malicieusement.


Mardi 8/8/2006

OOOOO



Retour




www.erotica51.com © 11.03.2003 - 12.07.2017 - Tous Droits Réservés