SEXISME CHEZ LES RECRUTEURS FRANCAIS

Offert par EROTICA51


Les clichés sexistes perdurent chez les recruteurs



Sur 30 employeurs, 2 seulement disent ne porter aucune attention au sexe des candidats qu’ils recrutent.

Le Cereq, le Centre d’études et de recherches sur les qualifications, a constaté à quel point les stéréotypes de genre étaient encore ancrés dans l’esprit des recruteurs, après avoir interrogé des DRH, PDG ou des Cadres dirigeants sur leurs pratiques.

Les résultats ont été publiés dans leur bulletin d’octobre. L’idée selon laquelle il existe des métiers faits pour les hommes et d’autres pour les femmes perdure. Et les dirigeantes reproduisent tout autant ces biais que leurs homologues masculins.

Morceaux choisis de présupposés :

Les femmes sont renvoyées à leurs attributs maternels :

« Je trouve que les femmes sont d’excellents managers, et surtout d’excellents pédagogues ! Moi, quand j’ai besoin de chefs d’équipes, j’ai besoin d’animateurs… Ce qui est important, c’est le côté "pédagogique", c’est le côté "pouponnage"… » (Directeur d’exploitation d’une TPE)

Mais ces qualités se retournent parfois contre elles... passé un certain âge :

« Je cherche des assistantes plutôt jeunes. La moyenne d’âge dans les bureaux est de 30 ans… et à 50 ans, ce sont plus des mères que des assistantes ! Il faut quand même garder une cohérence dans les équipes… » (Directrice des ressources humaines)

Elles seraient trop peu combatives pour certains métiers :

« On n’a pas beaucoup de femmes commerciales parce que c’est un métier très difficile. Il n’y a rien d’acquis, et puis il y a des objectifs à atteindre ! (…) Les femmes ont peut-être un peu plus besoin de sécurité. C’est un métier difficile… parce qu’il faut argumenter, il faut se battre contre la concurrence… » (PDG d’une PME)

Et trop pures. Le vice serait, donc, d’abord, une histoire d’hommes :

« On a peu de femmes dans nos équipes de commerciaux parce que l’alcool, c’est un produit surtout masculin. » (DRH)

Les candidates doivent être jolies, mais pas trop, partant du postulat que les hommes sont intenables :

« J’ai tendance aussi à retirer les photos des CV des demoiselles quand je dois les passer aux managers… La plupart des managers sont des hommes et certains prennent les entretiens RH pour des entretiens de cœur… donc j’anonymise les CV quand la personne est un peu trop jolie… Chez nous, il y a beaucoup d’hommes, ils sont très machos et ils ont le pouvoir… Ils ont le pouvoir sur tout et il y a beaucoup d’histoires de fesses… Donc une fille qui serait trop jolie et que je trouve un peu limitée en termes de culture générale, je la recale. » (Directrice des ressources humaines)

Enfin, l’éducation des enfants pèse toujours, pour les recruteurs, sur les seules épaules des femmes :

« C’est vrai que si je dois choisir entre un homme et une femme en short-list, je choisirai plutôt l'homme... Le fait que les femmes soient en congé maternité ou parental déstructure l'organisation de la société. » (Directeur de PME)

http://www.figaromadame.fr



RETOUR


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 13.03.2019 - Tous Droits Réservés