LE CHAGRIN DE VALENTINE

par Erotica51



La nuit était tombée, laissant Valentine désorientée. Elle avait longtemps erré dans la maison sans oser l'appeler. Ils venaient de passer, tant d'années, l'un près de l'autre, pour finir par se quitter. Les yeux perdus au loin, elle s'interrogeait : Etait-il aussi triste qu'elle de s'être séparés ? Elle était allée se coucher, les larmes au bord des yeux, à cette pensée…

Elle s'était installée devant sa table de nuit, déroulant ses cheveux comme des vagues douces. Doucement, perdue dans ses pensées, sa main allait et venait, brossant sa chevelure. Ce soir, Valentine était triste …Valentin était parti…

Demain serait encore plus triste pour la St Valentin. N'était- ce pas, ce jour la, qu'ils s'étaient rencontrés, tombant amoureux, l'un de l'autre, dès le premier regard…Puis ils se revirent, régulièrement, allèrent, souvent, au restaurant, dansèrent, ensembles, toute la nuit. A petit matin, épuisés, ils rentrèrent, se tenant la main , amoureusement.

Les jours et les nuits passaient et ils se retrouvaient en souriant. Qu'elle était belle la Vie, en y pensant. Puis, ce fut le premier émoi …sa main glissant, doucement, sur son bras. Ses lèvres qui s'entrouvrirent dans un sourire éblouissant. Elle l'attira, vers elle, se blottissant dans ses bras…Ils étaient si bien ensembles. Ils s'aimaient. Aucun ne doutait de cet amour là.

L'aube les retrouvait, enlacés, éveillés, regardant, le jour se lever, émerveillés. La nuit les retrouvait, doucement, sur la margelle du puits, installés, blottis l'un contre l'autre, esquissant un doux sourire, rêveusement…Ainsi passait la vie…

Le temps avait passé…Des enfants étaient nés, bousculant leur vie puis, à leur tour, s'en étaient allés. Aujourd'hui, la maison était devenue vide…Un beau jour, Valentin était arrivé, le regard grave, un peu fuyant…Nous devons discuter, avait-il dit… l'air grave. Elle s'était assise, l'avait écouté, en silence.

Lassé par ses silences, l'amour qui s'était endormi, Valentin, un soir, avait succombé, sous un soupente, entre deux bras, plus frais et accueillants…Il avait retrouvé, le goût à la Vie, désirant vivre, avec celle qui lui rendait le sourire.

Elle n'avait rien dit, se retenant de pleurer. Doucement, la porte s'était refermée, sur lui. Valentin était, définitivement, parti, la laissant seule, dans la vie….Ses armes étaient arrivées pire qu'un orage dans la nuit… la laissant les joues pâles, depuis, sans un sourire.

Ce matin aurait du être leur fête. Mais, il était parti refaire, ailleurs, sa vie. Alors, elle avait ouvert son tiroir à secrets, disait-elle. Puis, elle avait ouvert chaque lettre qu'il lui avait écrit, quand il partageait auprès d'elle, les plus belles émotions de sa vie…Certaines l'avaient fait pleurer mais d'autres l'avaient fait sourire, laissant son sourire empli de nostalgie…

Ce matin la, elle ne pleurerait pas, bien que la St Valentin soit arrivée, sans faire de bruit, car elle venait de découvrir, qu'elle était immensément riche de merveilleux souvenirs…Une mystérieuse enveloppe attendait, glissée, sous la porte, qu'elle se mit à ouvrir….Quelques mots tracés pour Elle, qu'il avait aimée, bien que leurs chemins se soient séparés:

" " Où que tu sois, je penserai toujours à Toi " "

Juillet 2003.



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés