CALCUL DES TRANCHES D'IMPOSITION 2011

par Erotica51


Les Nouvelles Tranches d'Imposition de la Loi des Finances 2011 :


Le projet de Loi de finances 2011 a rendu public le nouveau barème d'imposition sur les revenus 2010.

Les tranches d'imposition sont les suivantes.


Jusqu'à 5 963 euros : 0%


de 5 964 euros à 11 896 euros : 5,50%


de 11 897 euros à 26 420 euros : 14,00%


de 26 421 euros à 70 830 euros : 30,00%


au-delà de 70 830 euros : 41,00%


Calcul de l'impôt sur le revenu : barème et taux 2010

Article Table des matières

A. Déclaration de revenus

Bien remplir sa déclaration : La résidence fiscale, Expatriés et non-résidentsNotion de foyer fiscal Mariage, divorce, décès, Imputation des déficitsCharges déductibles, Déduction des pensions alimentaires Pensions alimentaires aux enfants, Pensions aux ex-conjoints, Abattements spécifiques, Les personnes à charge, Changements en cours d'année, Le quotient familial, Barème et taux, Revenus exceptionnels et différés, Taxation d'office. Le revenu net global est soumis au barème progressif par tranches.

1. On divise le revenu net global par le nombre de parts de quotient familial.
2. A chaque tranche est appliqué un taux d'imposition.
3. Le montant ainsi obtenu est multiplié par le nombre de parts.


Exemple : un couple marié sans enfants (2 parts) a un revenu net global de 100 000 euros. Ce qui donne un revenu par part de 50 000 euros.


Ce revenu par part est imposé par tranche selon le barème ci-dessous.


Jusqu'à 5 963 euros : 0%
de 5 964 euros à 11 896 euros : 5,50%
de 11 897 euros à 26 420 euros : 14,00%
de 26 421 euros à 70 830 euros : 30,00%
au-delà de 70 830 euros : 41,00%


Le taux appliqué à la tranche supérieure du revenu, est le taux « marginal d'imposition ». Cette notion est importante pour évaluer l'impact de certains dispositifs « défiscalisants » qui reposent sur une diminution du revenu imposable. Exemple : M. Martin, imposé marginalement à 40 %, bénéficie d'une diminution du revenu imposable de 100 euros. L'économie d'impôt atteindra 40,00 euros.


Le montant brut de l'impôt ainsi obtenu fait l'objet de plusieurs corrections.


1. Plafonnement du quotient familial


L'avantage en impôt lié au nombre de parts est plafonné pour les personnes à charge autre que le conjoint. Le quotient familial pour chaque demi-part liée à ces personnes à charge est ainsi soumis à un plafond spécifique


Les personnes seules qui ont eu au moins un enfant à charge dans le passé, pendant au moins cinq ans alors qu'elles vivaient seules, bénéficient d'une demi-part supplémentaire. L'avantage en impôt procuré par cette demi-part supplémentaire est soumis à un plafond


Les contribuables célibataires, divorcés ou séparés qui élèvent seul un ou plusieurs enfants bénéficient d'une demi-part supplémentaire au titre du premier enfant à charge. L'avantage en impôt procuré par cette demi-part supplémentaire est soumis à un plafond


Certaines autres situations permettent aux contribuables de bénéficier de demi-parts supplémentaires (titulaires de la carte d'invalidité, de la carte d'ancien combattant, etc.). Cet avantage est [est soumis à un plafond plafonné pour cette catégorie de contribuables.


2. La décote

Les contribuables faiblement imposés bénéficient également d'une décote quand leur impôt est inférieur à 878 euros. Cette décote, qui vient en déduction de l'impôt, est égale à la différence entre 439 et la moitié du montant théorique de l'impôt.

Exemple : le montant brut de l'impôt d'un contribuable est égal à 700. La décote est égale à 439 - (700/2) = 89. Impôt final = 700- 89 = 611.


3. Les réductions d'impôts

Le montant de l'impôt final est diminué des réductions d'impôts accordées par de nombreux dispositifs.

Sauf exceptions, le contribuable ne bénéficie d'aucune restitution quand le montant des réductions d'impôt auxquelles il a droit dépasse le montant de son impôt.

4. Minimum de perception

L'impôt n'est pas mis en recouvrement quand son montant, avant imputation des crédits d'impôts est inférieur à 61 euros.
Le non-recouvrement n'est pas équivalent à une non-imposition.

Exonération des revenus modestes


Les contribuables titulaires de faibles revenus sont souvent exonérés d'impôt sur le revenu du fait de la simple application du barème. Ils bénéficient toutefois d'exonérations spécifiques.


Les contribuables dont le revenu net de frais professionnels est inférieur à 8 440 euros sont exonérés d'impôt. Cette limite est portée à 9 220 euros si ces contribuables sont âgés de plus de 65 ans au 31 décembre de l'année d'imposition.
Ce plafond, qui ne tient pas compte de la situation familiale de l'intéressé, s'apprécie après déduction des frais professionnels réels ou après application des déductions forfaitaires mais avant imputation des charges déductibles du revenu global et des déficits antérieurs.


Retenue à la source des artistes, auteurs ou sportifs


Les auteurs, artistes et sportifs domiciliés fiscalement en France peuvent opter pour une retenue à la source de 15%, prélevée sur leurs rémunérations brutes, quelle qu'en soit la nature. Cette retenue s'impute ensuite sur le montant de l'impôt calculé d'après la déclaration de revenu de l'intéressé.


Cessation d'activité ou cession d'entreprise


Un contribuable qui cesse une activité non salariée ou qui cède une entreprise industrielle, commerciale, artisanale ou non commerciale soumise à l'IR est immédiatement imposable sur les bénéfices réalisés et non encore taxés. Cette imposition provisoire est ensuite imputée sur la déclaration annuelle des revenus.


Décès du contribuable


Après le décès d'un contribuable, les ayants-droit doivent déclarer l'ensemble des revenus et des bénéfices du défunt réalisés jusqu'à la date du décès. La déclaration doit être déposée dans les 6 mois qui suivent le décès.

10/01/2010

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


DECOUVREZ LES BALLADES DE MARIE51EN FRANCE



SAVOUREZLES HISTOIRES EROTIQUES d'EROTICA51



VOUS AIMEREZ LES POESIES DE REVE51 ET DE SES AMIS




Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés