LA POPULATION FRANCAISE EN SOUFFRANCE

par Erotica51



Entre les entreprises qui se délocalisent à l’étranger, pour échapper aux charges trop lourdes du gouvernement français, et les difficultés pour retrouver un emploi d’une population en difficulté, nous devons réagir, rapidement sous peine de décourager les actifs qui peinent de plus en plus, aujourd’hui, à gérer un salaire bien aléatoire, face aux difficultés de la vie et aux nouvelles taxes qui ne cessent de plomber nos budgets.

En 2014, nous sommes 65,9 Millions d'Habitants !

Aujourd’hui, en France, il y a 2 millions de personnes en souffrance, qui cachent leur honte, mais qui ne savent ni lire ni écrire. Et qui pourtant, doivent trouver un emploi d’urgence. Comment est-ce possible, me direz-vous, avec toutes ces écoles, collèges, lycées, fac, universités et grandes écoles spécialisées ? C’est devenu un phénomène de société alarmant. Cette population est devenue une charge très lourde pour notre société, à savoir pour les contribuables qui continuent de payer, en étant de plus en plus ponctionnés, par l’Etat et maintenant aussi la Région. Les augmentations de charges ne cessent de pleuvoir à tous moments de l’année maintenant.

Pourquoi ne savons-nous pas anticiper en France ? Parce que chaque administration, établissement, continue de travailler, seuls, dans leur coin. Il est vrai que cette population en souffrance donne du travail ainsi à des tas de gens : médecins, psychologues, éducateurs, assistantes sociales, chargés de mission, bénévoles, associations, etc…Le malheur des uns fait le bonheur des autres en France !

En France, 1% des jeunes sont analphabètes, à savoir que c’est un adulte qui ne sait ni lire ni écrire. 40% qui arrivent au collège ont de graves difficultés de lecture. 2,3 Millions de personnes ont du mal à parler, lire ou écrire ! Ceci représente 5,4 % de la population adulte en France. Parmi les personnes au RMI, il est important de souligner que 35 % sont illettrés. 30% sont aussi au chômage. 6% des jeunes français de + 17ans sont touchés par l’illettrisme.

On appelle « Illettré » un adulte qui a été peu scolarisé et qui a perdu progressivement ces acquis.

Un « Analphabète » est une personne qui n’a jamais été scolarisée et qui ne sait donc ni lire ni écrire.

Le FLE (français langue étrangère) c’est une personne étrangère qui a été scolarisée dans son pays, et maîtrise sa langue maternelle qui ne connaît aps la langue française lui permettant de bien s’intégrer.

Les associations caritatives ne peuvent faire tout, faute de moyens encore trop insuffisants. Dans un pays où les établissements scolaires sont plus que suffisants, et que nous savons accueillir des personnes étrangères pour les instruire, il demeure incohérent de voir des enseignants mis au chômage, sans que leurs compétences ne soient utilisées intelligemment. Les Conseils Régionaux devraient y songer, eux qui vont devoir trouver des solutions pour résoudre la gestion d’un budget important, maintenant qu’ils ont obtenu la décentralisation.

Des métiers commencent à naître au sein des associations comme écrivains publics ou modérateurs de quartiers en difficulté. Des bénévoles viennent chaque semaine aider des enfants à faire leurs devoirs, ou leur donner des heures de rattrapage.

A Nantes, des volontaires accompagnent les enfants de femmes en difficulté dans les foyers. A Lille, Mougins et Wazennes, grâce à la Croix Rouge, des modérateurs accueillent tous les après midi des enfants pour les aider dans leurs devoirs scolaires.

A Chambéry, l’utilisation de l’informatique est devenue possible pour aider plus de 20 nationalités différentes en difficultés par la Croix Rouge qui se bat sur tous les fronts.

L’association La Petite Plume à Marseille suit 120 familles en difficulté, souvent d’origine étrangère.

En Aubrac (Lozère) ce sont des colporteurs de mémoire qui sont nés, aidant les personnes à s’exprimer aussi bien par l’oral que par l’écrit.

Or, ce problème d’illettrisme et d’analphabétisme en France touchent une multitude de gens mais empêche toute intégration, élevant des murs entre ceux qui ont le savoir et ceux qui sont exclus, aujourd’hui.

A-t-on le droit de maintenir une population dans l’exclusion, quand l’exclusion est payée avec l’argent des contribuables, dont les charges ne cessent d’augmenter sur un budget de plus en plus misérable ? Lutter contre l’illettrisme, c’est aussi lutter contre l’exclusion.

On sait aujourd'hui, que c’est l’exclusion qui génère trop souvent la violence. Selon Emmaus , un million de personnes en france sont privés de logement ! 100 000 vivent dans la rue. Les autres en caravanes, foyers d'accueil, hotels et autres lieux provisoires. Et une pauvreté grandissante pour les 16 millions de salariés en France, pris en otage d’un système pyramidal. Plus tu montes, plus tu gagnes au détriment de la population qui se serre toujours plus la ceinture.

Les 4 euros mensuels d’augmentation accordés aux fonctionnaires, en 2010, par ce gouvernement, depuis plusieurs années, sont une honte que les syndicats ont pourtant accepté sans rechigner. Or c’est un grand pas vers la mendicité qui vient de commencer !

Jamais la Banque de France n'a vu autant de dossiers d'endettement à gérer !

27/03/2010



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés