LA POLITESSE

par Erotica51


Il est devenu courant, aujourd'hui, de voir une personne vous aborder, sans même vous dire bonjour, avant pour vous demander un renseignement.

S'il est un fait que bien des jeunes oublient de dire « bonjour », il serait bien de rappeler que la politesse est et demeure un problème d'éducation. Que tous nous sommes concernés.

Quand les parents rentrent à la maison et oublient, eux-mêmes, de dire bonjour à leurs enfants, comment veut-on que ceux-ci disent bonjour à l'extérieur, que ce soit dans une administration ou à un employeur.

La mode des casquettes est devenue si courante que bien des gens oublient de se découvrir, en entrant dans un bureau. Que pense un employeur en les recevant la casquette vissée sur la tête ? Que ceux-ci pénètrent leur bureau sans même tendre la main, ni frapper à la porte ? A qui la faute ?

La politesse s’apprend dès l’enfance. Quand vous faites un cadeau, exigez de l’enfant qu’il vous dise merci. Qu’il dise bonjour aux gens qui viennent vous voir à la maison. Ou aux personnes que vous rencontrez au dehors.

Un bonjour ne coûte rien, surtout quand celui-ci est accompagné d'un sourire. Il rend le contact plus agréable et détend l'atmosphère.

Une personne à qui vous oubliez de dire bonjour, se sentira peu motivée vis à vis de vous. Si en plus, vous l'agressez, vous aurez à faire face à un mur qui mettra de la mauvaise volonté à vous répondre.

Un proverbe dit : ne fait pas aux autres, ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse !

Aimeriez-vous être accueillie dans un bureau sans un sourire, par un visage peu avenant ?

Commencez par sourire gracieusement à la personne en face de vous et dîtes lui bonjour...

Vous serez surpris du résultat en voyant combien l'échange devient presque plaisant et que votre interlocuteur se déride comme par magie.

La politesse s'apprend, s'oublie mais peut se réapprendre...

Adultes, montrons déjà l'exemple à nos enfants et osons corriger leurs travers, en leur expliquant les conséquences de l'impolitesse...

Quand dans un bus, un enfant est assis, les pieds vautrés sur le fauteuil d’en face, osons lui faire retirer et prendre place, que cela lui plaise ou pas. Un adulte n’a pas à rester debout devant un enfant mal élevé, surtout quand il s’agit d’une personne agée.

Quand celui-ci pose son cartable sur un fauteuil, face à lui, obligeons le d’un sourire, le retirer et libérer une place. Les adultes aujourd’hui laissent trop faire, abdiquent devant ces jeunes et cette faiblesse se retournera, un jour, contre eux. Car nous en ferons de parfaits petits égoïstes qui voudront tout sans donner quoi que ce soit en échange.

Adultes, réveillez-vous ! Vous êtes responsable aujourd'hui de ces enfants que vous élevez aujourd'hui et qui seront les adultes de demain...



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés