LES NOUVEAUX MENDIANTS EN FRANCE

par Erotica51


Image[]
Ils sont de tous ages, que ce soit le jeune qui a déserté son foyer sur un coup de colère, d'environ 17 ans qui vous rencontrez dans le train et qui vous demande de signer une pétition pour les SDF en échange de quelques monnaies trébuchantes. Pétition qui n'arrivera jamais sur le bureau d'une véritable association mais finira dans un poubelle, et mais qui lui permettra de subsister.

C'est le clochard, la trentaine, qui s'est endormi au coin d'un grand boulevard, vêtu chaudement mais cuvant sa bouteille de bière, posée près de lui comme témoin de sa déchéance, sous le regard indifférent des passants, qui ne lui laissent même plus une pièce, tant la misère semble s'être généralisée.

C'est à l'abri d'un kiosque à journaux qu'une femme d'une quarantaine d'années d'origine des pays de l'est, mendie, les yeux rivés au sol, agenouillée sur le macadam, au milieu des flaques d'eau et de la pluie qui lui tombe dessus mais personne n'ose l'approcher.

C'est dans le métro, un jeune homme d'une trentaine d'années qui, commence à haranguer les voyageurs, un morceau de bois menaçant à la main, en disant :

- Je sais! Vous allez vous dire encore, un mendiant ! Je n'y suis pour rien, j'ai même pas aux allocations des Assedic ni même droit au RMI. Alors n'hésitez pas, en cette période de bombance, à me donner quelques pièces ou même un petit ticket restaurant pour que je puisse manger, moi aussi.

Dans les entrées de métro, il y a ceux qui, en échange de quelques accords de guitare et d’une chanson, font eux aussi la manche.

Que s'est-il passé dans la vie de toutes ces personnes pour qu'ils en arrivent là ? Combien parmi tous ces gens qui mendient sont en réalité, de vrais mendiants ? Combien profitent du système et de la crédulité des gens pour arrondir leur vie ?

Les faits sont là pourtant. La mendicité est en train de se généraliser partout même si les maires des grandes villes font chasser du centre ville les mendiants, pour cacher cette misère grandissante.

A trop fermer les yeux sur ce qui devient un réel problème de société, nous risquons un jour d'avoir du fil à retordre, pour régler ce problème qui risque de devenir un nouveau fléau engendrant la haine, la frustration et la violence.

12/01/2007



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés