LE SILENCE SUR NOS EGLISES QUE L'ON BRULE EN FRANCE

par Erotica51


La quenelle de Dieudonné aura fait couler bien plus d'encre, par les politiciens de tous bords, alors que nos églises sont brulées, volées, pillées, en toute impunité par des délinquants, qui continuent leurs saccages, dans nos églises en France.

L'article suivant me fait réagir, même si je ne suis pas croyante, devant le silence assourdissant de notre gouvernement :

Incendie de la chapelle Saint Vincent de Paul à Carcassonne :

""le silence assourdissant du Gouvernement""


Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3 heures, la chapelle Saint-Vincent de Paul, dans le quartier d'Ozanam à Carcassonne, a été incendiée par un ou plusieurs individus, lesquels s'y sont introduits en fracturant la porte d'entrée.

Le sinistre s'est déclaré dans la sacristie et ce sont ainsi du mobilier, des ouvrages liturgiques, des vêtements et des objets de culte qui ont été détruits.

Lundi matin, à l'extérieur, il restait encore des éléments de mobilier et des livres carbonisés, des objets de culte métalliques (ciboire, croix, burettes...) gondolés ou fondus, qui témoignaient qu'en ces lieux, le feu avait fait rage.

Grâce à l'intervention rapide des sapeurs-pompiers, la chapelle a pu être préservée, mais le bâtiment a bien failli être réduit à néant.

"Si les flammes n'avaient pas été stoppées aussi rapidement, c'était la toiture qui prenait feu, et la chapelle tout entière qui brûlait", insiste Luc Caraguel, vicaire général du diocèse.

Sur place, la réaction fut unanime : sous-préfet, député-maire et vicaire général, ont fait part de leur indignation.

Le vicaire a cependant poursuivi pour demander de « ne stigmatiser personne » car « dans la ville de Carcassonne, les choses se passent plutôt bien entre toutes les traditions religieuses ». Nous voilà donc renseignés sur l’auteur des faits...

Mais revenons à l’indignation des personnalités locales. Celle-ci est certes louable mais parfaitement insuffisante.

Si une mosquée ou une synagogue était incendiée, serait-ce seulement le Sous-Préfet qui ferait part de son indignation ?

Messieurs Valls, ministre des cultes, Ayrault premier ministre, Hollande, président de la République (paraît-il), où êtes-vous donc ?

Vous qui, d’habitude, êtes si prompts à lâcher les chiens pour un tag sur une mosquée, votre silence est aujourd’hui "assourdissant" !

C’est donc à notre tour de nous indigner de la complicité du gouvernement envers les actes christianophobes.

Malheureusement, nous sommes avertis quand M. Valls clame dans les murs de l’Assemblée Nationale, en réponse à une question de Jacques Bompard, que l’on n’est crédible que lorsque l’on dénonce "l’antisémitisme, les actes anti-musulmans, l’homophobie ou quand on attaque une ministre de la République".

Nous devons donc comprendre qu’oser dénoncer la christianophobie qui sévit dans notre pays revient à « monter les Français les uns contre les autres ». Les socialistes ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

Comment pouvons dès lors, nous Français, nous Catholiques, laisser la République agir en toute impunité ? Depuis 1789, cette dernière n’a de cesse de combattre l’Eglise dans sa chair comme dans ses pierres : il est de notre devoir de l’en empêcher et prendre en main notre avenir. Et cela par trois moyens :

- Remplir les églises : Par l’évangélisation, amener des personnes sur le chemin de la conversion et donc vers les bancs d’églises, et par l’investissement personnel dans les paroisses (décoration, animation, service de l’autel), redonner le goût de la messe aux catholiques peu assidus. Il faut prier pour les vocations car sans saints prêtres, tout cela est vain.

- Sauvegarder les églises : par le biais d’associations de sauvegarde de patrimoine, lever des fonds pour racheter et/ou restaurer les chapelles et églises menacées. Constituer des réseaux locaux de bénévoles et d’artisans.

- Savoir s’élever contre les atteintes à l’Eglise : nous ne devons pas nous soumettre et courber l’échine devant les persécutions, mais oser nous lever publiquement pour défendre notre foi. Chaque renoncement de notre part est une avancée de la christianophobie conquérante.

A l’image de Saint François d’Assise, aidons à rebâtir de belles églises pour une Eglise belle car c’est en donnant que l'on reçoit...

Article de Pierre Ardent
Publié dans Tribunes
le 30/11/2013

************************************

Une église du XIXe s à Nice brulée

Les églises brûlent en France et tout le monde s’en fiche

Des églises incendiées, des cimetières profanés, les actes antichrétiens se multiplient sans susciter de protestations officielles.

Encore une église incendiée, cette fois-ci cela s’est déroulée à Nice.

Les médias ne se sont guère déplacés. Ils ont juste repris cette petite dépêche de l’AFP datée du 30/01/2007 :

« Les enquêteurs envisagent une origine criminelle après l’incendie d’une église lundi à Nice, aucune cause accidentelle n’ayant pu être retenue, a-t-on appris mardi de sources policière et judiciaire.

Des experts ont examiné mardi le lieu de culte situé sur les collines du Nord-ouest de Nice mais n’ont pu trouver d’explication accidentelle au déclenchement du sinistre.

L’intérieur de l’église, qui date du XIXe siècle, a été entièrement noirci par les flammes.

Des voisins avaient donné l’alerte vers 14 heures. La police judiciaire de Nice est chargée de l’enquête. »

ADVERTISEMENT

Lorsqu’une mosquée ou une synagogue subit le même sort, les médias se déplacent et n’emploient pas le même langage :

Aucune cause accidentelle n’ayant pu être retenue, des experts (...) n’ont pu trouver d’explication accidentelle. On remarque que l’AFP a du mal à avouer que c’est un acte criminel.

Évidemment cela n’a pas fait pas la une des médias. Les hommes politiques ont été aussi étrangement silencieux, habituellement plus prompts à réagir lorsque d’autres lieux de culte subissent des dommages beaucoup moins graves.

En France, se multiplient en permanence les saccages d’églises et les profanations de tombes chrétiennes sans que ne réagissent la population française et les hommes politiques.

Les exemples ne manquent pas de cette haine grandissante contre les catholiques, partout dans le monde et même en France où les médias tentent d’édulcorer l’antichristianisme.

Récemment, deux cocktails Molotov ont été lancés dans la soirée contre les bâtiments de la cité paroissiale de l’Eglise Sainte-Bernadette, à Dijon, dans le quartier des Grésilles.(13 décembre 2006 )

L’Eglise Notre-Dame de la Sauvegarde, à Lyon 69009, située dans le quartier sensible de la Duchère, a été endommagée par un incendie volontaire dans la nuit de samedi à aujourd’hui, a t-on appris de la police et des pompiers. (12 novembre 2006 )

Cela avait atteint un point culminant lors des émeutes des banlieues où furent lancés des cocktails Molotov contre l’Eglise de Liévin (6 novembre 2005) et contre le presbytère de l’Eglise de l’île de Thau (7 novembre 2005).

Dans la zone urbaine sensible de Houdain (près de Bruay-La Buissière) une chapelle polonaise avait été saccagée (11 novembre 2005)

Une église avait été incendiée dans la banlieue de Romans-sur-Isère(Drôme), par quatre mineurs.

Beaucoup de profanations de cimetières ont été aussi commises.

Ainsi on se tait lorsqu’on brûle des églises et on pousse des cris d’orfraie lorsqu’on tague une mosquée. Il y a là une injustice insupportable.

Chaque fois qu’une église ou un cimetière est profané, on nous présente les faits comme des actes de bêtise ou d’enfantillage, alors que le même vandalisme appliqué à des lieux de culte juifs et musulmans est systématiquement criminalisé comme relevant de la haine raciale.

www.agoravox.fr


*********************************************



DECOUVREZ LES BALLADES EN MOTO DE MARIE51EN FRANCE



SAVOUREZLES HISTOIRES EROTIQUESd'EROTICA51



VOUS AIMEREZ LES POESIES DE REVE51 ET DE SES AMIS




Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés