LA LARME

par Erotica51



Elle arrive, à l'improviste, jetant un regard étonné, autour d'elle. Pudique, elle se terre, se cache, aux yeux des gens, incapable d'indifférence quand on a de la peine.

Elle est douce et apaisante, passionnée, émouvante et sincère.

Elle reste tremblante, sur le bord des yeux, comme un fragile diamant, prêt à tomber, pas assez forte pour se contrôler, pour ne pas dévaler, incapable de se raccrocher, se laissant glisser, doucement, sous le menton.



Elle est là, petite goutte d'amour désespérée, chaude et douce, un peu salée, qui se penche, attirée, se laissant submerger, avant de glisser, en silence, sur la joue abandonnée.



Elle est l'amie de nos douleurs, de nos bonheurs, de nos malheurs et pourtant comme on la craint.

Elle demeure fidèle, amie des bons et mauvais jours, en dévoilant le trop plein de ce qu'on ressent.



Elle tombe, lourdement, freine, semble s'arrêter, puis reprend, plus rapide, sa course, sur nos visages aux yeux embués.



Elle devient, une rivière scintillante ou bien torrent de pleurs, derrière ces masques où l'on se cache, pudiquement.

Emouvante de fragilité, je la laisse venir, comme une amie, lui ouvrant la porte de mon coeur blessé, en l'invitant, doucement, à m'apaiser.



Elle est cette perle d'émotion, qui sort de nos coeurs et de nos âmes, loin des regards, adoucissant cette peine qui nous fait mal et qu'il nous faut apprendre à évacuer.

C'est une rivière de larmes amères versées par tant de mères que leurs enfants ont oublié pour la Fête des Mères.

Un jour de fête par an est encore de trop pour y penser !

Honte à vous, enfants trop gatés, égoïstes, qui oubliez si vite vos parents.


le 18/05/2018



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés