L'INSECURITE DES FEMMES EN FRANCE

par Erotica51


Depuis que les femmes travaillent, un nouveau problème est en train de se développer. De plus en plus, les femmes se retrouvent SEULES face aux agressions verbales et physiques, dont elles font l'objet.



Dans les établissements publics, combien sont-elles pour affronter le public ? Où sont les hommes quand tout dégénère ? Connait-on vraiment le mot "SECURITE" ?

Trop souvent, ils sont absents ou rétorqueront qu'ils ne sont pas payés pour assurer leur sécurité !



On oublie trop souvent que pour elles, l'insécurité règne, plus facilement, leurs agresseurs se sentant fort face à elles.

Les insultes fusent trop souvent sans que cela soit enregistré dans le Cahier de Sécurité, obligatoire dans tout établissement !

Pourquoi est-il si difficile de faire remonter certains problèmes ? Sans doute parce que certains chefs d'établissements préfèrent se voiler la face où veulent faire croire, en haut lieu, que tout va bien dans leur établissement !



Le meurtre de ces deux femmes à l'hôpital de Paul, dévoile malheureusement l'insécurité des femmes, la plus totale et l'horreur puisque l'une d'elle a même été décapitée !

Comment un malade mental a-t-il pu agir ainsi sans que personne ne voit rien et n'intervienne rapidement ?



Qu'en est-il de cette mère de famille disparue, en revenant de son travail, un soir, après avoir fait des heures de ménage ?



Une clinique à coté, de chez moi, la polyclinique Courlancy, a construit un parking souterrain pour son personnel. Les femmes que j'y ai rencontrées m'ont fait part de leur peur de se voir agresser, en raison du manque de lumière qui y règne!

Dans certaines professions, les femmes se retrouvent SEULES face aux agressions, aux menaces, aux insultes, aux vengeances comme la crevaison de leur voiture et de leur auteur qui demeure trop souvent impuni.

J'ai reçu, dans mon métier, un homme emprisonné durant 15 ans pour le meurtre de deux femmes. Celui-ci en était fier et n'a pas hésité à s'en vanter, en observant mes réactions !

On oublie trop souvent, parce que nos prisons sont pleines, que certains sont réellement des MALADES DANGEREUX POUR LA SOCIETE et IRRECUPERABLES!

N'est-il pas temps, URGENT, aujourd'hui, d'entendre la voix de ces femmes qui travaillent dans tous les milieux, de jour comme de nuit, par une enquête sérieuse, auprès d'elles et de prévoir un plan de sécurité REEL au lieu de voir une Direction se voiler la face, en les laissant SEULES se débrouiller face au danger?



Trop souvent, les femmes représentent la majorité de ceux qui travaillent face à des publics difficiles (alcoolisme, drogue, santé, administrations publiques, insertion). Les hommes sont trop souvent absents,ou en minorité, bien à l'abri dans des bureaux individuels et souvent éloignés de ce qu'elles subissent pour rapidement intervenir!



J'ai vu une de mes collègues, complètement terrifiée, menacée, coincée, dans un bureau trop étroit, par un ciseau qu'un énergumène lui pointait furieux, sur le ventre ! Une autre de mes collègues s'est fait retournée sur les pieds, son propre bureau ! Résultat : en arrêt maladie durant de longs mois, les deux pieds cassés !



Il n'est pas rare de voir nos véhicules crevés, ou rayés volontairement, sans que personne ne voit rien !

Il faut savoir que nous n'avons pas le droit de nous défendre, dans les lieux publics ! Même pas le droit d'avoir une bombe lacrymogène sur nous ! Aucun bouton de sonnette pour alerter alors que nous sommes coincées dans des bureaux trop étroits !



N'est-il pas temps de s'interroger sur l'absence complète de sécurité qui règne quand on laisse des femmes SEULES face au danger ?



Pourquoi si peu d'entre nous connaissent l'existence du " Registre de sécurité " dans une entreprise ou une administration, que toute personne peut demander et noter une menace ou une agression dont elle a fait les frais?



Pourquoi ce Registre de Sécurité est-il mis, souvent, dans le bureau d'un directeur alors que tout le monde sait bien que c'est le dernier endroit ou personne n'a envie d'aller ?



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés