L'EXHIBITIONNISTE

par Erotica51


J'ai sept ans. Ma soeur d'adoption Marina, six mois de plus. Nous allons chez ma tante, dans le quartier la Verreie, comme chaque samedi après midi, en marchant, tranquillement, tout en discutant, joyeusement.

Nous décidons de faire la course. Très vite, je prends de la distance avec ma soeur, peu habituée, aux efforts d'endurance. Il y a, au bout du trottoir, une petite rue sombre, que nous devons traverser. Elle n'est pas éclairée et il y a toujours au fond des ombres inquiétantes.

Arrivée au bout du trottoir, à l'entrée de la ruelle, une ombre se dresse devant moi, brusquement. Terrifiée, je lève les yeux sur l'homme, prête à détaler comme un lièvre, au moindre geste de menace de sa part. L'homme semble particulièrement agité et sa main droite remue avec une rapidité extraordinaire. Que tient-il donc qu'il agite ainsi dans la pénombre ? Fascinée, mes yeux se portent sur l'objet qu'il remue en tous sens, violemment.

Impossible de bouger. Je suis comme hypnotisée. Un rictus méchant étire ses lèvres. Une peur atroce me broie le ventre. J'ai envie d'hurler ma peur. Mais je reste bizarrement muette. J'ai envie de me sauver en courant et pourtant je reste enracinée au sol, incapable de bouger, comme paralysée par une crainte bizrre qui m'envahit.

Mes yeux reviennent sur l'objet...C'est laid, bizarre, comme un gros saucisson, mou, d'une couleur indéfinissable, le bout luisant, virant entre le marron, le carmen et certains endroits violacés. L'homme s'approche de moi, tend l'autre main, pour me toucher, toujours en le remuant. Je recule, instinctivement, effrayée mais incapable de me sauver, comme paralysée, en courant. Un cri de terreur monte en moi qui refuse de franchir mes lèvres...

Soudain, une main nerveuse happe la mienne et m'oblige à me sauver en courant. Je suis trop surprise pour réagir et me laisse entraîner. Nous nous arrêterons au bout de la rue, à bout de souffle. Je ne sais pas encore que ma soeur Marina vient de me sauver d'un terrible danger. Je découvre, pour la première fois, que certains hommes peuvent s'attaquer à des enfants, ne cherchant qu'à les souiller.

Nous n'avons jamais parlé de cet incident à nos parents adoptifs, pour ne pas les inquiéter. Mais, dorénavant, nous traverserons cet endroit, en prenant le trottoir d'en face et en courant, sur nos petites jambes, d'un regard effrayé, la main tenant soliidement chacun un bâton, pour nous défendre, prêtes à réagir maintenant à tout danger.

Aujourd'hui, la ruelle est fermée. Un immense immeuble a été construit et occupe cet endroit qui nous terrifiait tant. Mais, je me demande encore à combien d'enfants, cet homme s'est attaqué, en toute impunité et au souvenir terrifiant qui est resté ancré, au fond de leur mémoire.

Les années ont passé mais je n'ai rien oublié...Ma confiance dans les adultes est détruite à jamais. Il me faudra apprendre d'eux à me méfier et rester vigilante...

Le 10.01.2017

Marie-Ange



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés