L'ENFANCE VOLEE

par Erotica51



Aujourd'hui, je sais que je suis devenue une Femme. Il m'a fallu bien des années, pour y arriver. Beaucoup d'inquiétude à traverser, certains passages difficiles à oublier. Beaucoup de joies ou d’appréhension pour me réaliser.

Enfant timide, je devais traverser en courant, certaines ruelles sombres, effrayée par ces hommes qui nous attendaient, moi et ma sœur, exhibant leur sexe dressé, devant nos regards effrayés. J'avais 7 ans et déjà je découvrais ce qui, plus tard, allait m'intriguer et non plus m'effrayer.

J'avais 7 ans quand un homme m'a touchée, caressée, léchée, sans se soucier que je n'étais qu'une enfant que la DRASS lui avait confiée. Une longue année à le supporter, effrayée puis, à bout, à enfin oser tout dévoiler...

Aujourd'hui, les enfants commencent à parler. A cette époque, les enfants victimes de tels agissements se taisaient. La honte, je sais ce que c'était... La peur qu'on puisse me juger... me punir de ce je savais quoi... On ne parlait pas de "ça" !

J'étais une enfant abandonnée, à l'âge de 15 jours... qu'on plaçait au gré de la décision d'une administration, qui gardait les yeux fermés... Quand j'ai osé parler (j’avais 8ans), j'ai été convoquée devant un médecin spécialisé pour enfant : un pédopsychiatre... J'ignorais ce qu’il était. Il m'a reçu, l’air un peu bourru. Puis il m'a demandé de dessiner, de parler, jouer avec une poupée en montrant ou l’on me touchait, de raconter ce que je vivais. J'avais honte et souvent, je me taisais, baissant la tête, pour cacher ma honte.

Des années plus tard, j'ai demandé à consulter mon dossier. Pupilles de la DRASS, nous restons des numéros que l'Administration a archivé. J'ai eu le droit de lire certains documents mais pas d'en avoir une seule copie. Il m'a fallu, un an d'attente, pour connaître et lire une partie, de mon dossier.

Tout ce que ce spécialiste a su noter, c'est:

- Marie est une enfant au faciès ingrat, timide et renfermée. Dans son intérêt, il vaut mieux la retirer de l'endroit où elle est placée. Pas un mot sur les attouchements dont j'étais victime, que de 7 à 8 ans, j'avais du supporter !?

La loi du silence était respectée !!! On ne fait pas de vague contre une administration même face à des faits aussi graves ! La respectabilité de ces gens, sauvée !

Aujourd'hui, j'ai décidé de lever le voile sur une partie de mon enfance. L'homme dont j'ai été la victime innocente, est mort. Mort par où il avait péché : Un cancer de la langue. En me le disant, sa femme pleurait. Révoltée, en colère, je lui ai tout raconté. Elle savait tout, ce qu’il nous faisait, comment il nous touchait mais elle a préféré se taire.

Elle m'a dit qu'elle savait mais qu'elle le craignait.

Beaucoup de personnes devenues adultes m'écrivent en privé, souffrent de tant d'atrocités, ne savent pas où s'adresser, demeurent à vie des êtres blessés, souillés, brisés.

Moi, j'ai choisi le combat c'est à dire de dénoncer ce genre de pratiques sur des enfants qu'on appelle aujourd'hui, la Pédophilie !

On juge trop souvent ces anonymes, derrière un écran sans même les connaître qui n'osent dévoiler de tels agissements.

Aujourd'hui, je me bats contre la loi du silence et la lâcheté de ces soi-disant, spécialistes psychologues ou psychiatres qui se taisent, lâchement, laissant la vie des enfants innocents bousillée irrémédiablement.

Il faut OSER dénoncer de tels faits, ne pas rester indifférents devant le regard blessé d'un enfant.

Un enfant qui ne vous sourit pas à quelque chose qui lui pourrit la vie...Un regard trop grave doit vous alerter aussi !

Cela s'appelle "LA PEDOPHILIE" !!!



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés