LA CATHEDRALE DE REIMS 51100

par Erotica51



C’est au 5ème siècle que naquit la Cathédrale de Reims nommée aussi Notre Dame de Reims, que St Nicaise fit construire la première basilique dédiée à la Vierge Marie. En l’an 498, Clovis est baptisé par St Rémi. La Cathédrale de Reims connut bien des vicissitudes à travers les siècles. Par trois fois, elle sera reconstruite. La seconde fois où elle est à nouveau rebâtie, modifiée, agrandie, ce sera au IXe siècle et enfin achevée en 1516.

La longueur totale de l’édifice mesure 149 mètres. La façade frontale se trouve à l’ouest. Son extrémité appelée « chevet » est à l’est. Afin de respecter le principe de construction des églises, le chevet qui abrite le cœur fait face au soleil levant. Les façades latérales sont dirigées au sud et au nord.

La Cathédrale est longue de 149,17m, de l’extérieur. Sa largeur est de 34m avec des tours hautes de 81m. Du clocher à l’ange il y a une hauteur de 87m. Sa superficie totale est de 4800m2.

Ses statues à l’extérieur sont représentées en quantités incroyables :

• 211 statues font 3 à 4 mètre de hauteur
• 126 statues sont de taille moyenne
• 936sont de petites statues
• 788 animaux de toutes tailles sont aussi représentés
• à l’intérieur de la cathédrale, il y a 191 statues moyennes et 50 animaux
• Soit un total de 2302 statues sculptées (Abbé Tourneur) de toutes tailles
• 22 clochetons-tabernacles se trouvent au sommet des contreforts. Chacun est habité par un ange aux ailes déployées et forme une garde autour de Notre dame. Ces clochetons ont été crée entre 1230 – 1260.
• Une fresque de 56 monarques couronne la Cathédrale.





Face à cet édifice d’une complexité étourdissante, on découvre sur le devant pour y pénétrer 3 immenses portails. Celui du milieu est consacré au couronnement de la Vierge Marie. Celui de droite raconte le Jugement dernier et celui de gauche nous montre la Passion du Christ.

La Cathédrale de Reims fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco. C’est l’une des plus belles réalisations de l’art gothique. Sous l’ancien régime, elle fut le lieu préféré du sacre des rois de France. Le dernier roi à y être sacré fut Charles X le 29/5/1825.

Elle fut rebâtie de 1211 à 1275 et est considérée comme l’une des plus grandes. On lui doit son « célèbre ange au sourire » et la beauté de ses statues dont certaines atteignent 4,45 m de hauteur ! La Reine de Saba a repris sa place après avoir été restaurée récemment (2006) grâce au combat de quelques admirateurs bénévoles qui ont pu réunir les fonds nécessaires. La Cathédrale de Reims compte pas moins de 2303 statues ! Le Palais du Tau dévoile chaque année, au public, ses trésors parmi les plus importants et les plus riches de France.

Ses vitraux datent du XIII siècle. On compte 4 roses, 80 fenêtres, 40 piliers isolés et 30 pilastres, soit l’équivalent de 3900 m2 de vitrage. Mais il ne reste aujourd’hui que 1500 m2 des vitraux colorés. Afin que les fidèles puissent lire leur missel, les vitraux des bas cotés ont été retirés au XVIII siècle.

La Cathédrale de Reims possède la particularité d’avoir une nef avec 10 travées, alors que celle d’Amiens n’en possède que 7 et celle de Chartres, 8 seulement. Les bras du transept n’ont que 2 travées alors que les autres cathédrales en possèdent 3, voire 4 comme celle de Cologne. La hauteur de la nef, qui se trouve juste sous la clef de voûte, est haute de 38 mètres. Les deux tours occidentales, sans flèche, culminent à 82m ! Le point le plus haut est l’ange du clocher à 87 m avec l’ange de l’abside.

Cette cathédrale fut surnommée « cathédrale martyr ». En 1914, elle fut bombardée par les Allemands. Un échafaudage resté en place prit feu, se communiquant rapidement à la charpente de chêne. Le plomb qui recouvrait la toiture se mit à fondre et se déversa par la gueule des gargouilles. A la fin du conflit, les passants qui avaient ramassé le plomb fondu le restituèrent.

La Cathédrale de Reims doit sa restauration à Henri DENEUX, architecte rémois en chef des monuments historiques et à l’aide des mécènes américains (la famille ROCKFELLER). Le chantier débuta en 1919 et continue de nos jours. On ne peut que déplorer les nombreux échafaudages qui l’enlaidissent à l’époque ou les touristes arrivent.

La charpente de chêne entièrement brûlée fut remplacée par une structure ininflammable et beaucoup plus légère, grâce à des éléments en ciment-armé. La souplesse de la charpente fut conservée par un ingénieux système de clavettes, inventé par l’architecte Philibert DELORME, au XVI siècle. La Cathédrale de Reims est une des rares cathédrales avec celle de Nantes à posséder une magnifique rosace dans le tympan du porche principal.

Alors que des travaux étaient entrepris pour restaurer le parvis de la Cathédrale, les archéologues de l’Inrap (Institut national des recherches archéologiques préventives) viennent de découvrir en début d’année 2007 un cimetière datant du VII après J.C, soit bien avant la construction de la construction de Notre Dame de Reims.

Cette découverte est d’autant plus importante du fait d’une forte concentration de sépultures et une véritable énigme par la disposition des corps découverts. Les archéologues ont moins de trois devant eux pour percer ce nouveau mystère, afin de permettre ensuite la rénovation du parvis de la Cathédrale selon un calendrier bien défini.


18/3/07



Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés