L'AUBE A LA CAMPAGNE

par Erotica51


Dimanche matin...Enfin un peu de farniente. Je m'étire comme une chatte, cherchant sous les draps un semblant de fraîcheur. Un rayon de soleil vient me caresser le front; j'entrouvre un oeil, étonnée. Où suis-je ? Mon esprit, encore engourdi par le sommeil, a du mal à se souvenir. Je me redresse et vois la fenêtre entrouverte. Il fait déjà beau malgré l'heure matinale.

Je prends un livre, commencé hier soir, où j'ai lu quelques pages. J'ai du mal à plonger dans l'histoire. Je soupire puis le repose. Vais-je replonger sous la couette ou me décider à me lever ? J'hésite, entre voir le jour se lever ou paresser délicieusement, les yeux clos, écoutant les sons extérieurs qui me parviennent, de l'extérieur.

La journée qui commence est bien trop belle pour laisser les heures filer sans rien faire. Je bondis du lit, ouvre grand ma fenêtre et après un regard sur l'horizon, hume avec délice l'air frais. Le soleil balais déjà ma région et ses champs de blés dorés sous le soleil. Les oiseaux pépient joyeusement, cachés sous les frondaisons des arbres qui se balancent mollement. Aujourd'hui commence une belle journée ...

Les voitures commencent leur ballet incessant, roulant à toute vitesse. Les agriculteurs, perchés sur leurs tracteurs, rejoignent les champs. Ils travaillent tous les jours, profitant du beau temps.

Il n'y a point de farniente pour eux. Laisser une récolte prendre la pluie est une récolte fichue. Et les blés détestent cette humidité envahissante qui détruit tous les efforts des paysants.

Dans le verger, debout devant la fenêtre, je vois les papillons qui volent joyeusement. Il y en a de toutes les couleurs : bleus, blanc, rouges. Comme s’ils célébraient les couleurs de la France.

Le matin, quand la rosée a tout recouvert, vous découvrez les fleurs saupoudrées de fines gouttelettes d’eau, captant mille effets de lumière. Leurs couleurs ont retrouvé leur éclat. Leurs pétales, leur fermeté. Les feuillages ont repris leur couleur verte, luisant aux premiers rayons du soleil.

Dans le lointain, éclate le premier cocorico vibrant d’un coq se réveillant, annonçant à la cantonnade, l’arrivée du jour. Les fermes s’éveillent. La vie reprend son cours comme le cours d’eau qui repart à l’assaut de la campagne luxuriante.

Ainsi s'écoulent les jours à la campagne pour ceux qui s'offrent un peu de farniente. Chaque minute passée vous apporte un nouveau bruit. Bizarrement, loin des villes, du bruit et du stress, la Vie retrouve enfin son sens...


Trigny 30/7/06

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


DECOUVREZ LES BALLADES DE MARIE51EN FRANCE



SAVOUREZLES HISTOIRES EROTIQUES d'EROTICA51



VOUS AIMEREZ LES POESIES DE REVE51 ET DE SES AMIS



Visitez LE JOURNAL SECRET d'EROTICA51




Retour


www.erotica51.com © 14.03.2003-14.03.2017 - Tous Droits Réservés