VIE INTIME N°1

par HANNA 45



Lycéenne en terminale j'ai 17 ans depuis juillet.. J'écris car j'ai besoin de faire le point sur ma vie ( déjà !!), de réfléchir, de partager ce qui m'arrive avec quelqu'un ,puisque ma maman , qui était ma confidente est décédée, il y a trois ans .

J'ai découvert , très jeune , sans bien comprendre ce que je faisais , le moyen de me faire plaisir. A plat ventre dans mon lit, ma main entre les cuisses, je parvenais sans problème à me faire frissonner des pieds à la tête ...

J'ai peu à peu perfectionné mes caresses , découvert les zones les plus efficaces : mon petit bourgeon, mes lèvres, l'entrée de ma petite grotte.

J'ai commencé à faire pénétrer mes doigts de plus en plus profond , et me suis retrouvée ,après une petite douleur , les doigts pleins de sang....J'ai appelé ma mère , qui n'a pas fait de drame. Elle m'a expliqué que j'avais dû déchirer mon hymen et m'a expliqué la sexualité, le plaisir et a mis à ma disposition plusieurs livres, que j'ai dévoré.

Ce plaisir que je me donnais prenais maintenant un sens. Un mois plus tard j'avais mes premières règles. J'étais donc une femme !

Les garçons ne m'intéressaient pas particulièrement, je les trouvais vulgaires. Mon plaisir solitaire me comblait parfaitement.

Les conversations avec ma maman étaient sans aucune gêne ni aucun tabou. Elle m'a appris qu'elle avait eu son premier rapport sexuel à 17 ans, âge qu'elle trouvait idéal pour ce grand passage (pas sage ?).

Cette idée s'est ancrée en moi et presque inconsciemment, j'ai décidé que ma première fois aurait lieu à cet âge.

Quelques flirts pour faire comme les copines. Dans ma tête , puisque je n'avais pas 17 ans , l'idée d'aller plus loin ne s'imposait pas. Juste une petite exception, un soir, mon flirt que j'aimais bien ( sans plus ) a amené ma main sur la bosse qui gonflait son pantalon. J'ai ouvert la fermeture et fait surgir " la bête " Pas de surprise particulière.

Je savais ce que je trouverais et la façon de le satisfaire. Il n'a pas été long à inonder ma main de sa liqueur chaude. J'ai discrètement porté ma main à ma bouche pour voir quel goût cela avait. Rien de particulier, un peu fade. Nous en sommes restés là, dérangés par le retour de ses copains.

Je n'ai plus eu envie de continuer avec lui et l'ai laissé tomber.

Juillet, vacances, plage, 17 ans, la libération psychologique ? Je l'ai connu au tennis club , 20 ans,grand, sportif. J'ai tout de suite pensé que ce serait avec lui. Effectivement, il m'a draguée, à ma grande satisfaction.

Le lendemain soir, feux de camp sur la plage, les couples se forment, disparaissent dans les dunes. Il me propose de faire la même chose. J'accepte sans problème. C'est la première fois qu'un garçon voit mes seins, les caresse, me les suce. Je suis trempée.

Sa main entre dans mon slip et commence les gestes que j'ai tant de fois répété. La mienne a fait le nécessaire ; il vient sur moi, je le sens dans mon ventre , ça y est ! Ma première fois ! Je n'ai pas eu mal, pas de plaisir non plus.

Je ne lui ai pas dit qu'il était le premier et il ne s'en est même pas rendu compte (je pense ).



OOOOOOOOOOOOOOOOO


Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2017 - Tous Droits Réservés