AMOUREUX DE TA MAIN

par Forget67


Elle commence d'abord, par jouer avec mes cheveux, les entortillant comme pour me les faire boucler. Son geste reflète ta pensée rêveuse, à mille lieux de tous les soucis. Tu t'évades ainsi, et elle me transporte vers toi. Son geste se fait plus précis et la pulpe de tes doigts masse mon cuir chevelu ; mes yeux se ferment sous cette caresse si relaxante. Ca y est, elle me fait m'envoler vers un monde de bien-être, loin de la triste réalité de la vie.

Mes yeux se ferment, à nouveau, alors qu'elle vient faire le tour de mon visage. Elle n'utilise qu'un sens : le toucher ; mais vient vérifier tous les miens, pour les mettre en alerte, passant des oreilles à mes yeux, surfant sur la pente de mon nez, pour atterrir sur mes lèvres dont elle fait plusieurs tours, provoquant une fissure d'où ma langue va pointer pour sentir ton goût.

Juste quelques secondes, pas plus, car son exploration va se déporter vers mes épaules robustes. J'ai envie d'ouvrir les yeux pour te regarder ; mais je préfère les garder fermés pour mieux savourer la précision, la douceur et la tendresse de tes gestes ; ainsi que tout ce qui émane d'elles, tout ce quelles révèlent.

La voilà maintenant sur ma poitrine, vérifiant d'abord la fermeté de mes pectoraux, puis entreprenant une farandole ensorcelante autour de mes tétons. Je commence à ressentir une onde électrique qui parcourt mon corps. Non ! Surtout ne pas participer ; tu ne le souhaites pas et je le ressens très bien. Elle continue sa descente vers le ventre ; mon nombril est tel un petit lac où des perles de sueur révélatrices dune chaleur tant extérieure que corporelle, vont s'échouer. Ta bouche semble vouloir entrer en action, mais tu te retiens, te maîtrises, tout comme moi qui me refuse à faire le moindre geste.

Aujourd'hui, c'est ta main qui est reine et je suis son valet.

Elle contourne mes hanches, s'attardant quelques instants sur mes poignées d'amour, pour finir sur mes fesses rebondies de footballeur. Elle les pétrit avidement mais avec tendresse, avant de remonter dans mon dos. Là, d'un seul doigt, avec la précision d'un architecte, tu recomptes mes vertèbres puis mesures l'angle de mes omoplates, viens caresser ma nuque à la fois détendue de tes câlins et noueuse d'un désir déjà plus que naissant. Je me résigne désormais sous la saveur de tes mains. Chacun respecte son rôle ; continuons ainsi.

Je perçois une moiteur dans tout ton corps, jusque dans tes parties intimes. Tu reviens vers la face avant de mon être, frôlant au passage mon amour grandi, en descendant sur ma cuisse jusqu'au pied ; puis remontant doucement au milieu de la jungle de poils de mes mollets, vers ma sensualité frémissante, qui commence à souffrir de tant de détours.

Pourtant mon esprit le savoure avec délectation et quand tes doigts rencontrent enfin mon sexe, il est énorme d'impatience. Tu le découvres lentement, dévoilant sa turgescence. Tu joues avec lui dans un mélange délicieux de douceur et de violence. Ta main ne forme plus qu'un avec lui ; elle suit la cadence de ses envies et de ses retenues, le temps de quelques minutes qui me paraissent un siècle. Je ne peux plus résister, et ta main sent bien que c'est le moment de l'éruption délivrante. Un dernier sursaut de contrôle de ma part, suivi par l'apothéose de ton experte poignée, et voilà l'explosion de mon corps, localisée dans ta main, qui clôture cette séance de sublimes tortures.

Mon amour, je t'aime jusqu'au bout des doigts...

OOOOOOOOOOOOOOOOO


Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2017 - Tous Droits Réservés