UN RAOUT A LA MI AOUT

par AUGUSTE


La maison se trouvait dans un quartier résidentiel des hauteurs de la ville. Je n'avais eu aucun mal à trouver. Les explications que m'avaient fournies Cerena étaient parfaites. Selon les recommandations du carton d'invitation, je m'étais fleuri. Enfin, ma chemise était à fleurs, un canotier, un costume en lin écru.

Cerena vint m'accueillir. Elle était époustouflante de beauté dans sa robe fendue sur la cuisse. On voyait une belle jarretière fleurie... sur la tête, une couronnes de fleurs, naturelles comme elle.

"Merci Sébastien. Tu me fais vraiment plaisir. Je vais te présenter quelques personnes dont je t'ai déjà parlé. Pour les autres, je te laisse faire, je connais ta réputation d'homme public à l'aise dans les foules..."
"Georges, mon mari, Sébastien..."

"Enchanté Sébastien. Cerena me parle tellement de vous. Même en dormant, elle prononce votre nom".

"Vous avez fait bonne route? Sept cents kilomètres, ça se fait pas en claquant des doigts"
"Je suis venu tranquillement"
"Cerena vous montrera un peu plus tard votre chambre"
"Mais..."
"Je vous offre l'hospitalité et comme je sais que Cerena vous consacre la journée de mardi, lundi midi, vous serez mon invité. J'ai dégagé mon après-midi pour vous faire découvrir quelques petites choses... je connais votre implication dans la vie de la cité.."
"Merci..."

J'étais quand même un peu surpris. Ce capitaine d'industrie me connaissait... Cerena était tous sourires

"Tiens, voici Sensila dont je t'ai parlé souvent. Tu sais mon amie chanteuse"

Elle me présenta Sesila, un petit bout de femme brune pétillante de vie.

"Sensila, pourras-tu montrer à Sébastien ma collection? Je te laisse le soin de vous ménager un peu de temps. Explique-lui bien l'histoire de certains. J'ai remis celui dont je me suis servi ce matin en place..."

Nous traversions plusieurs groupes. Elle souriait à tout le monde. Nous nous approchâmes d'une belle quinquagénaire, d'une élégance particulière, avec juste un brin de fantaisie, une fleur naturelle à l'oreille...

"Maggie... mon amie... elle te présentera mon atelier, mes croquis, mes manuscrits... Je sais que tu aimes l'histoire sacrée... Maggie est incollable sur ce sujet. Tu peux abuser d'elle!"

"Maintenant, je vais te montrer la chambre que je t'ai préparée. Elle a une sortie directe côté rue... tu ne gêneras personne".
La chambre était sobre. Meublée sommaire. Une petite salle de bain attenante. Une grande baie vitrée.
"Sébastien... j'ai envie de toi..."

Elle avait déjà les bras autour de mon cou. Je sentais son corps épouser le mien. Ses lèvres sur les miennes...
"... tu crois que c'est le moment? ... Tes invités?... Ton mari?..."

"Je t'en supplie..."

Elle se mit à genoux devant moi, elle fit glisser la fermeture de ma braguette. Elle portait bien son nom, cette fermeture... Eclair! Surtout à l'ouverture!

C'est ainsi que je fus accueilli chez Cerena

OOOOO



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés