LA DAME AU PLAID

par Auguste


Le soir, quand j’arrivais, je te trouvais assise sur le canapé, un plaid sur les genoux, le chat confortablement installé. Souvent, la table était mise, le repas prêt. De bons petits plats simples mais avec toujours une petite touche d’originalité. Nous mangions en silence. Juste quelques mots échangés en réaction à une phrase prononcée à la télé.

Après le repas, nous nous installions côte à côte sur le canapé. Tu posais souvent ta tête sur mon épaule. Souvent, je m’endormais. Et quand nous allions au lit, les gestes de l’amour se faisaient machinaux. Seul un sourire, quelquefois, éclairait ton visage. C’était quand une parcelle d’imagination nous surprenait. Pourtant, les postures du Kama sutra étaient utilisées dans leur variété, nous jouions de nos corps comme deux musiciens chevronnés

Un jour, tu avais décrété que les soirées restaurant devenaient trop onéreuses. Un autre, que les sorties café-théâtre étaient sans intérêts. Seules les fleurs, tu acceptais et ton visage s’éclairait. Etait-ce le geste ou le bouquet par lui-même ? Je ne le savais plus. Le savais-tu, toi ?

Un soir, en rentrant, je t’avais découverte au téléphone, souriante, rieuse, joyeuse. Une autre fois, tu m’avais dit que tu sortais. Tu t’étais faite belle, élégante… Je sentais que je te dérangeais, que tu respirais quand je sortais de l’appartement…

Sur le trottoir, je pestais contre toi. Je préparais mes mots pour te dire que j’allais te quitter. Et quand je rentrais, je posais un baiser d’habitude sur tes lèvres, je m’installais à table…




OOOOO



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés