NOIRE ET BLANC

par MARCUS


Le blanc c'est moi ! Bonjour! Et la noire, c'est une amie qui, d'un coup, est devenue plus intime, à la suite d'une conversation rigolote. Elle m'a fait avouer mon fantasme depuis toujours : faire l'amour avec une femme noire et je me suis empressé de lui préciser que je n'avais pas d'arrière pensée envers elle ! Vous pensez bien …

Après avoir bu le café, bien noir, lui aussi, je la vois disparaître dans sa chambrette. Moi, j'étais sous tension, avec les bouts des doigts tremblants. Suis-je émotif, tout de même ! Hé! Oui ! Parce qu'en fait, sans se le dire directement, elle a très bien saisi combien j’avais envie d'elle, timidement, sans l'obliger, ni la fâcher ! Et moi, j'ai bien senti que mon contact lui était agréable et donc, plus si affinités !

En la voyant passer la porte en peignoir blanc, très court, sur ses longues jambes fines et superbes, mon rythme cardiaque a frôlé la palpitation. Elle était nue dessous et ses seins fermes et pointus de femme de 28 ans montraient leur galbe parfait !

- Va-y ! Tu peux réaliser ton fantasme, si tu veux ! m’a-t-elle dit en souriant

Je suis toujours long à la détente, et étant poète dans l'âme, je savoure toujours l'instant, au détriment des gens pressés ! (n'est-on pas plus heureux à désirer qu'à posséder ?!)

Mais là, sur le coup, j'ai enlevé mon pull et mon tee-shirt d'un seul mouvement ! (Je me sais musclé et sans trop de brioche, ce qui plait aux dames !). Elle s'est avancée dans ma direction, peignoir ouvert. Son corps est vraiment parfait !

La couleur sombre de sa peau efface son bas ventre lisse et ajoute à mon excitation ! Le simple fait de poser ma main vibrante sur ses reins cambrés me fait disjoncter. Je ne dis pas un mot ! Mon visage se noie dans son cou gracile et son odeur chaude m'enivre un peu plus ! Je finis de me déshabiller vite fait ! Mon sexe est à demi bandé .... Sur le coup, j'ai eu peur d'être défaillant because, l’émotion.

Mais sa main fine et douce est venue chercher mes testicules dans un massage soyeux mais insistant, et là, j'ai senti ma verge se tendre vraiment. Ouf! mon trac est passé !

II.

Ma verge tendue à l'extrême lui donne la mesure de mon émoi... Je suis en état second car je sens mon fantasme à porté de main, si j'ose dire ! Ses lèvres charnues m'engloutissent la bouche et sa langue pointue fouille ma langue, avidement... Je la sens chaude à souhait !

Je recule un peu pour contempler son corps de liane et ses seins parfait

- "Tu es trop belle" m'entendais-je lui dire dans un souffle !
-
Visiblement, je lui fais un effet maximum car je la sens excitée comme jamais je ne l'ai vu chez une femme.

- "Prends-moi en levrette" me lance-t-elle !
-
Et elle se tourne en se baissant, pliée en deux, me laissant voir son abricot sombre et charnu. Je m'engouffre d'un coup en elle, sans résistance, toute trempée qu'elle est d'excitation ! Je coulisse mon sexe tendu à faire mal et me concentre sur le ressenti de son vagin Elle cambre ses reins d'une façon animale. Cela me rend fou de plaisir ! Ma main fouille vers son clitoris trempé. Elle bafouille :

- Tu sens comme je jouis ! ?

Elle vibre de tout son corps Je n'ai jamais vécu pareil plaisir, et cela sans sentir monter d'orgasme, je m'étonne moi même !

- " Tu es ma princesse" lui avouais-je en me retirant pour faire durer le plaisir.

Je l'assoie sur la table. Elle écarte ses longues cuisses superbes et je caresse du pouce son sexe rosé et rasé ! Ma bouche est aspirée par ce sexe magique et ma langue fouille au plus profond d'elle Ha ! Son odeur… J'en ai les jambes qui tremblent ! Je la suis au rythme de ses soupirs expirés. Je vis en elle, elle me possède totalement ! Mon visage remonte sur ses seins dressés Je gloutonne ses petits bouts excités en me glissant en elle, guidé par sa main fiévreuse.

Mon déchaînement me force à me transformer en douceur et me pousse à aller au plus profond d'elle comme pour l'habiter, totalement Elle explose d'une onde spasmodique qui me propulse vers un plaisir partagé. J'aspire un grand coup, me transcende immobile et vide en elle cette semence que je sens pulser par ma verge brûlante !

Ses yeux pleins de douceur me fixent infiniment ! Comment décrire cette deuxième plongée dans un amour torride ! ? Notre passion réciproque et subite nous fait vivre un moment sublime et hors du temps. La magie est partout !!!!! Ma princesse noire m’a envoûté !

Il y a dans le corps des femmes une beauté qui nous rappelle l'esthétique absolue, les hauteurs de lumière ou tout est irréellement beau ! La candeur de leurs visages leur donne l'expression des anges et le ton du sublime, jusqu'a leur sexe, discret, secret, qui exhale l'odeur de la passion, une fois ouvert, avec juste un soupçon de poils qui trahit leur partie d'animalité restante ! Les femmes sont des déesses qui peuvent nous dominer, nous, pauvres hommes de désir et de glaise !


16/02/08



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2017 - Tous Droits Réservés