LE SAUNA LIBERTIN

par AUGUSTE



J'étais venu plusieurs fois dans ce sauna libertin. Ce n'était pas facile pour un homme car il fallait "plaire" au guichetier ou à sa compagne. On ne savait jamais car c'était un oeil électronique qui filmait. Jusqu'à présent, je n'avais guère décollé du comptoir.

J'avais sympathisé avec le couple qui gérait l'endroit. La barmaid était sympa, diserte. Elle était reconnaissable car c'était la seule qui soit habillée.

Ce jour-là, nous étions en train de discuter quand le couple était entré. Trente-cinq ans environ. Malgré les peignoirs, on devinait une belle allure. Personne ne semblait les connaître. Ils avaient bu leurs verres comme les autres et s'étaient dirigés vers une cabine. Celle-ci avait la particularité d'avoir une porte munie d'une vitre sans tain.

Un homme de leur âge les avaient rejoints. Un nouveau comme eux. Une fois dans la cabine, un grand raffut se fit et une ruée de mâles se jeta vers la porte. J'en faisais d'ailleurs partie. Un moment, je crus que le bruit allait les déranger. Pas du tout.

Tout naturellement les peignoirs glissèrent et la ronde des caresses débuta. Imaginez ce que l'on peut faire avec six mains et trois bouches. Sauf que les deux premières bouches qui se collèrent l'une à l'autre, ce furent celles des deux hommes!

La jeune dame, n'était pas en reste, elle comparait la mise à niveau des érections de ces messieurs, jouant des mains ou de la bouche. Les mains se balladaient un peu dans tous les sens. Les positions variaient.

Tantôt madame avait deux hommes à ses genoux, un derrière et un devant. Tantôt c'était un des messieurs qui prenait son copain dans sa bouche. De loin, je n'aurais pas pu dire qui suçait le mieux!

Par contre, je sentais quelques messieurs derrière moi qui se donnaient du plaisir mutuellement. Un s'était même collé derrière un autre... Il faut dire que le tableau offert par le trio était si charmant que rester de bois était difficile!

Enfin, madame s'allongea sur le dos et un des messieurs vint jouer au missionnaire. L'autre s'enfila un préservatif. Il se mit en devoir de toucher la verge de son copain, les lèvres de sa copine. Puis, ce fut au tour de l'anus. Et notre missionnaire se retrouva empalé !

OOOOO



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2017 - Tous Droits Réservés