UN MERVEILLEUX JEUDI

par Pureness16

Warning: getimagesize(images/amoureux banc.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /home/erotica/www/amis/ami.php on line 129



III. Un merveilleux jeudi



Le jour J est arrivé je vais enfin te rencontrer, toi qui hantes mes pensées. Nous nous sommes donnés rendez-vous sur mon lieu de travail. Ce matin-là je me suis préparée en pensant à toi pour toi mes sentiments se mélangeaient entre hâte et angoisse et si je ne te plaisais pas ? et si et si un tas de questions venaient à mon esprit.

La matinée se passe, tu me téléphones, de temps en temps, pour me dire où tu es puis le téléphone sonne une nouvelle fois, c'est toi tu es là sur le parking de mon travail j'ai la gorge sèche, j'ai le trac et par la fenêtre je peux voir ta voiture, mon coeur s'emballe d'ici quelques instants tu vas être en face de moi

On frappe, j'ai l'impression que tout s'arrête autour de moi et je réponds entrez timidement c'est toi je suis tout de suite sous le charme de ton regard et de ton sourire mais n'ose te regarder franchement, de plus je suis au téléphone avec une collègue, j'ai hâte de raccrocher car je te sens m'observer, me dévisager. Je me sens rougir et je sens aussi un sentiment de bien-être. Je raccroche, te souris et m'approche de toi pour te faire la bise. Inutile de te dire, qu'en cet instant, mille et une idées me traversent l'esprit. J'ai hâte d'être dans tes bras, que nos lèvres se mélangent

Nous discutons un peu avant de rejoindre ta voiture pour aller faire plus ample connaissance dans un parc pas très loin. Je me sens bien, même si je suis morte de trac. Nous arrivons au parc, faisons quelques pas en nous tenant timidement par la taille quelques pas et je sens ta main serrer un peu plus fort la mienne et me tirer vers toi tout se passe très vite et nos lèvres s'unissent, je ne me suis jamais sentie aussi bien qu'à cet instant que je voudrai voir se transformer en éternité

La douceur de tes lèvres, tes caresses, si douces, me transportent ailleurs nous refaisons quelques pas et nous ne pouvons nous empêcher de nous embrasser de nouveau, je me sens littéralement fondre entre tes bras, tout chez toi n'est que douceur et volupté je sens le désir naître en toi tout comme je sens le désir m'envahir, toute entière, tu me serres davantage, contre toi et je peux sentir ton sexe gonflé. Tout en t'embrassant, je l'effleure de ma main à travers ton pantalon. Nous restons ainsi quelques instants, à échanger des baisers, des caresses, des mots doux susurrés à l'oreille, mes mains s'aventurent par moments sous ta chemise pour te caresser les épaules ta peau est dune telle douceur quelle en appelle aux caresses

Nous avons très envie l'un de l'autre mais je sais que tu ne me demanderas rien si ça ne vient pas de moi alors n'en pouvant plus et te désirant tellement, je viens te chuchoter à l'oreille on pourrait aller ailleurs sans avoir voulu me le proposer je sais que c'est ce que tu espérais aussi et comme pour me remercier tu m'embrasses de nouveau très tendrement.

Nous rejoignons ta voiture, on s'embrasse de nouveau avant de nous envoler vers notre futur nid d'amour le sentiment que j'éprouve à cet instant me surprend, je n'ai jamais autant désiré un homme de ma vie et j'ai l'impression de te connaître depuis toujours, bref, je me sens bien, très bien

IV. Suite du Merveilleux jeudi...

Tu t’assoies sur le bord du lit, je viens te rejoindre tout à côté, nos lèvres et nos langues se mêlent fougueusement tandis que tes mains se font plus exploratrices, l’une d’elle glisse sous ma jupe pour remonter vers ma grotte humide, tes caresses sont douces et me procurent une sensation d’extrême chaleur.

Tu me pousses délicatement sur le lit tout en continuant de m’embrasser, tu es à moitié sur moi et commence doucement à me déshabiller, tu retires mon haut, m’embrasses la poitrine avant de la libérer de mon soutien-gorge. Tes lèvres viennent se poser délicatement sur mes tétons avant de leur administrer des baisers sensuels, gourmands, ta main me caresse doucement les seins qui deviennent vite tendus de désirs.

Je te retire ta chemise, j’ai envie moi aussi de te découvrir un peu plus, je te caresse le torse en même temps.

Ton autre main sous ma jupe me caresse plus intensément sur le bout de dentelle que tu ne tarderas pas à m’ôter… De ta main habile tu fais glisser ma jupe, je ne suis maintenant plus qu’avec ce bout de dentelle sur ma peau. Je fais de même avec ton pantalon, je caresse mon fruit du désir à travers ton caleçon, j’aime le sentir vibrer sous ma main, tes lèvres me dévorent les seins, la bouche, le cou… je suis bien… je sais que d’ici quelques minutes je serai entièrement à toi.

Tes lèvres redescendent doucement le long de mon corps pour arriver vers ce bout de dentelle restant… tu l’embrasses avant de le faire glisser doucement, je suis maintenant nue devant toi et à mon tour je fais glisser ton caleçon… Tu me regardes avec désir, ton regard ne fait que l’augmenter, tu viens installer ton visage entre mes cuisses, tes lèvres m’électrisent de plaisir… puis ta langue se fait de plus en plus gourmande, tu aimes me regarder par moments, j’ai les yeux ailleurs, je gémis doucement.

Tu me procures cette agréable torture durant plusieurs minutes, je me sens trempée et c’est loin de te déplaire…

Puis tu décides de me faire languir en remontant vers ma poitrine, tu t’occupes de mon sein gauche puis du droit, je suis au comble de mon excitation mais c’est si bon que nous continuons à nous découvrir…

Tu t’allonges à côté de moi et à mon tour je viens te " torturer " de plaisir, je commence par te donner un

baiser langoureux, puis je descends vers ton cou, ton torse que je caresse de mes mains en même temps que je l’embrasse puis une de mes mains descend vers mon fruit du désir, je le caresse doucement tout en continuant ma descente, je te fais languir à mon tour et t’embrasse délicatement l’aine, m’amuse même à t’effleurer de ma langue… ton sexe réagit à chaque baiser, à chaque coup de langue… puis ma langue vient te lécher doucement avant de te lécher plus goulûment… puis gober ce fruit du désir dans ma bouche, mes caresses te plaisent et ton souffle ne fait qu’accentuer mon envie de toi… je te suce ainsi, sensuellement, pendant quelques instants tandis que mes mains te caressent un peu partout.

Je viens ensuite t’embrasser de nouveau, nous nous regardons tendrement et là tu me glisses à l’oreille que tu as encore envie de me goûter… je me sens mouiller de plus belle et tu es déjà en train de te délecter de mon nectar… je n’en peux plus, je sens ma chatte en feu, j’ai besoin et envie que tu me prennes… là… et je te le dis.

Nos lèvres viennent se mêler, de nouveau, tandis que je sens ton sexe me pénétrer doucement, je gémis, tu es tellement doux… c’est tellement bon… enfin je suis à toi et toi tu es en moi… tu commences de légers va-et-vient puis les accentues petit à petit, ton sexe glisse tellement je suis mouillée, tu n’as aucun mal à t’enfoncer en moi… nous ne faisons plus qu’un… seul le bruit de nos deux sexes unis, nos baisers et nos souffles saccadés retentissent dans la pièce.

Je suis heureuse et aimerais que cet après-midi ne finisse jamais, nous jouissons et nos lèvres ne se lâchent pas…

Puis tu viens te lover dans mes bras, je t’embrasse le front tendrement, j’aime sentir la transpiration qu’a fait naître notre union passionnée.

Le temps malheureusement ne s’arrête pas. Nous songeons à nous doucher pour reprendre un aspect " humain "… tu te lèves, je viens m’asseoir au bord du lit… j’ai encore envie de toi… aussi je te caresse doucement tes fesses puis viens de nouveau caresser mon fruit du désir… tu passes doucement tes mains dans mes cheveux… tu as compris que j’en veux plus… et toi aussi… et pour te le faire comprendre plus explicitement, je te suce à nouveau, lentement… je sens le désir monter en toi… je continue… j’aime te donner du plaisir…

Tu m’allonges sur le lit et me dis que tu as encore envie de me lécher; que tu ne t’en lasserais pas… mes cuisses s’écartent pour t’offrir de nouveau ma chatte déjà bien humide… ta langue gourmande vient de nouveau me pénétrer tandis que tes mains caressent mes seins… Je te fais allonger à mon tour sur le lit et te susurre que j’ai envie que tu me prennes… nous nous comprenons mais tu veux me l’entendre te le dire clairement… je m’exécute, je ne suis plus moi… je veux être à toi… encore plus fort… Entre deux baisers, je te dis ce que tu as envie d’entendre, nos yeux se dévorent de désir… tu me caresses les fesses puis viens me caresser plus précisément… avant de me glisser à l’oreille " mets-toi à quatre pattes ", ce que je fais, tes mains me caressent toujours, tu viens lécher mon petit trou et te rends compte par toi-même combien je te désire…

Tu te colles à moi, une de tes mains sur mon bas ventre, l’autre sur ma hanche et tu t’enfonces doucement… de plus en plus… et commence des va-et-vient, je gémis, ton souffle en dit long aussi… puis nos paroles… tes mouvements s’accentuent de plus en plus tandis que tes mains me tiennent les hanches maintenant…

J’aime tellement me sentir possédée par celui qui m’a tant fait fantasmer jusqu’à ce jour...

Nous jouissons, de nouveau ensemble, nous restons ainsi quelques instants, j’aime sentir ton torse collé à mon dos, tu m’embrasses la nuque délicatement…

Nous nous délectons encore de ces quelques instants, puis allons nous doucher. Il est temps (déjà) de quitter notre nid d’amour, nous nous embrassons encore une fois et nous sourions.

Tu me raccompagnes sur le parking de mon travail; nous discutons de tout et de rien dans la voiture, ta main par moments vient effleurer la mienne… j’ai le cœur serré, tu me manques déjà… nous nous embrassons en nous promettant de nous revoir bientôt…



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés