JE TE REGARDE

par TROIE



Je te regarde, quelle déesse ! Tu es si belle. Ce petit sourire complice et ravageur me fait fondre. Je me penche vers toi et naturellement nos lèvres se plaquent, nos langues se lovent à nouveau dans un ballet sauvage et inquisiteur tandis que nous approchons de mon antre, cette langue si douce capable de provoquer tant de désir et de donner tant de plaisir.

Nous arrivons au pied de ce lit, témoin inerte de nos déchaînements. Je t’allonge délicatement sur cet autel du plaisir, ce corps nu allongé, offert, inspirerait certainement nombre d’artistes, mais pour l’instant il m’appartient.

Je m’assois à ton côté, pose mes mains sur tes chevilles et, dans de délicates caresses, remonte le long de tes jambes, mes lèvres et ma langue investissent ton visage dont je me délecte à outrance, tes oreilles, tes joues, ton cou sont de purs délices. Ton corps frémit, je sens de plus en plus palpable ton envie, largement éveillée par nos caresses échangées sur cette chaise. Tandis que mes mains remontent doucement le long de tes cuisses, ma bouche descend vers tes seins dont les pointes s’insurgent insolemment, et dans des mouvements circulaires ils subissent mes assauts linguaux. A l’approche de ton intimité un léger sursaut te secoue, tes jambes s’écartent encore plus, véritable invitation à de nouvelles caresses plus précises.

Mes doigts entrent dans ce palais des plaisirs ; l’humidité qui y règne n’est pas sans m’exciter davantage. Mon sexe tendu à l’extrême attend patiemment sa délivrance, la goutte perlant en son sommet en atteste. Tes lèvres bouillantes, ton clitoris s’offrent au ballet incontrôlable de mes doigts, rythmé par tes gémissements. Tes mains crispées sur mon corps, tu m’invites à venir en toi. Je feins de m’exécuter mais mon esprit, joueur et voyeur, reprend le dessus, je m’agenouille devant ton sexe et entreprends avec le mien de longs va et vient contre ton clitoris. Tu tressailles, tu gémis, ton regard vitreux annonce cet orgasme qui arrive, que tu ne contrôles plus, que tu exprimes dans un cri surnaturel, te laissant aller au plaisir, te déchaînant, t’abandonnant totalement, m’offrant le plus beau spectacle qui puisse être donné à un homme.

Je m’approche et t’embrasse pour te remercier de ce merveilleux moment, mon sexe glissant est entraîné vers ton antre, se retrouve au plus profond de toi, sa chaleur exquise m’arrachant un frisson de bonheur. Tes jambes s’accrochent à moi, tu te cambres pour profiter pleinement de ce pilonnage en règle de ton intimité. Dans de doux gémissements nous embarquons ensemble vers cette planète « plaisir », ce 7ème ciel. Nos respirations s’accélèrent, nos gestes sont plus rapides et dans une osmose parfaite, nos corps, nos cœurs, nos âmes explosent dans ce séisme de jouissance et de partage.

Je te regarde, comme tu es belle...



Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés