L'INCONNUE DANS PARIS

par THOMAS


Je visitais le Sacré Coeur, avec un groupe d'amis, sous un soleil radieux. Alors que nous suivions notre accompagnatrice, je remarquais, sur un banc, une belle jeune femme, lisant un livre...Elle était magnifique, avec de longs cheveux brun, un charme qui me subjugua, immédiatement. Je suis resté planté là, à la contempler. Je crois qu'elle me remarqua, esquissant un sourire qui me fit craquer. Sa tenue était aussi très attirante ; une robe légère, courte qui dissimulait, à peine, un décolleté des plus attrayants.

Mais je devais continuer la visite. Tout au long du parcours, je ne pensais qu'a cette femme qui m'avait fait littéralement craquer. A mon retour, elle était toujours là ; mon cœur se mit à battre alors très fort, mais que faire ? Comment l'aborder ?Je l'ignorais mais je savais que je devais faire chose...

Je pris alors mon courage à deux mains, m'approchant de cette ravissante créature, dans un français douteux, lui demandant l'heure (quelle imagination!!!). C'était bien ma veine, elle ne parlait pas un mot de français ! Oui, elle était anglaise ! J'essayais de me débrouiller en anglais, avec un accent terrible qui la fit sourire ! Je la remerciais, l'invitant à prendre un verre. Elle sourit à nouveau, mais accepta. Elle était vraiment ravissante !

Je l'invitais à la terrasse d'un café. Notre discussion mit du temps à débuter. Je crois qu'elle remarqua que j'étais impressionné par sa beauté ; que j'étais très excité à la vue de son décolleté ; par la vision de ses cuisses.

On parla alors de nos origines, le tout dans un anglais parfois incompréhensible mais à vrai dire, ce sont ses cuisses qui captivaient mon attention. Elle le remarqua facilement, au cours de la conversation. Coquine, elle écarta, petit à petit, ses cuisses qui ne dissimulaient plus sa petite culotte blanche.. hummmmmm

C'est alors qu'elle s'excusa, allant aux toilettes. J'étais encore plus sous le charme de cette ravissante délicieuse étrangère... De retour à table, nous avons repris notre conversation. Le même manège recommença... Plus nous parlions, plus elle écartait les cuisses... mais, elle ne portait plus rien sous sa robe !!!

Ceci provoqua chez moi l'apparition d'une bosse, sous mon jean, qu'elle ne pouvait pas ignorer. Je découvris un petit minou bien épilé, très excitant. Je n'avais alors plus qu'une envie, lui glisser ma langue entre ses lèvres...

Elle prit alors l'initiative, se pencha vers moi. Sa main glissa sur mes cuisses, caressant doucement ma bouche. Elle me demanda alors si je voulais la suivre... j'eus du mal à comprendre mais j'acceptais, immédiatement ! J'étais déjà prêt à tout !



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés