L'EAU DE TON REGARD

par AUGUSTE


Tes yeux étaient fermés. Tes joues étaient rouges. Ton front luisait de sueur. Ton souffle se faisait de plus en plus court. Les battements de ton coeur se faisaient de plus en plus rapides.

Tes lèvres étaient entrouvertes. Je voyais tes dents blanches. Ton vagin épousait parfaitement ma verge. Je sentais le col de ton utérus dur.

Tes tétons pointaient. Je te regardais me chevaucher. Tes seins ballottaient superbement, un peu anarchiques dans le mouvement.
De temps en temps tu pinçais ton avant-bras entre tes lèvres, serrant encore plus fort tes paupières.

Le lit grinçait un tout petit peu. Tu étais lourde et légère. Je sentais une chaleur m'envahir.

Quelque chose partait du creux de mes reins, m'inondait le ventre.
J'avais l'impression que ma verge était énorme, le gland démesuré. Tu accéléras un peu le mouvement.

Et c'est moi qui fermait les yeux quand j'entendis tes petits cris poussés dans chaque expiration.

Je ne te voyais plus. Je sentais des spasmes dans tous mon corps. Tes jambes tremblaient.

J'aurais voulu te voir, voir ton visage, voir ton corps... je ne pouvais pas.

Tu continuais dans un rythme saccadé, profitant de tous les instants de ton plaisir. Tu le conduisais à ta guise. Tu tremblais de partout.
Je sentais une chaleur intense, la sueur couler. Ma jouissance était terrible.

Tes mouvements une torture. Une torture qui me faisait me tordre.
D'un seul coup, tu éclatas de rire, tu t'arrêtas, j'ouvris les yeux et ce que je vis, dans les tiens, était sublime. Une eau remarquable dans laquelle j'aimerai me noyer à nouveau.


OOOOO



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés