DOUCE VIOLENCE

par HUGOISTE


Après lui avoir donné rendez-vous directement dans cette chambre d'hotel, je m'installe non pas sur le lit, mais par terre, sur la moquette douce et épaisse.

Je reste comme ça à attendre, habillé dans mon costume de ville,ma chemise, ma cravate et cette impression d'approcher la "petite mort" et sourire de cette attente. J'ai pris le soin de laisser la porte entre-ouverte pour ne pas à avoir à me lever et qu'elle puisse me surprendre ainsi.

Soudain, après quelques longues minutes ,elle rentre d'un pas feutré et presque timide. Habillée d'une jupe porte feuille et d'un chemisier en soie noir transparent. Je sais que sous cette jupe ce n'est pas un collant mais des bas ou des dim-up qui font l'écrin de ces jambes. Elle me regarde debout en face de moi, d'un sourire surpris et coquin à la fois...Je lui susurre

- "viens ma belle, viens au dessus de moi..." ce qu'elle fait doucement tout en me regardant.

- "Non, au dessus de ma tête, j'ai envie de te dévorer...".

Elle avance encore un peu alors, ces jambes sont écartées au dessus de ma tête, de ma bouche gourmande, et j'aperçois le liseret de ces bas, le contraste de sa peau et du nylon et la forme de sa vulve déjà gonflée de plaisir sous ce string à dentelle.

Mes mains viennent alors caresser doucement ces mollets et je sens ses jambes vibrer au contact de mes doigts. Je les remonte plus haut, et d'une poigne un peu plus ferme, je l'attire à descendre sur mon visage ...

- "Viens t'accroupir sur ma bouche mon ange, j'ai envie de te boire, t'aspirer, te lécher.."

Et doucement, tout en accompagnant cette descente vers le plaisir, mes mains passent sous ses fesses d'amour pour l'aider à s'asseoir, à poser sa chatte sur ma bouche. Elle ondule déjà d'excitation, et d'un doigt j'écarte doucement son string pour découvrir sa fente nue et humide. Ma langue coquine et curieuse passe délicatement sur son sillon trempée, mes mains caressent, malaxent doucement ces fesses et je sens la pression de son bassin s'accentuée au fur et à mesure que mes coups de langues deviennent plus profonds, plus fougueux.

L'excitation, le désir, l'envie nous fait chavirer alors dans ce monde un peu plus bestial, un peu plus animal, mais avec respect et délectation...

Ma bouche est devenue le prolongement de mon esprit, ma langue est le vibrato de mon excitation, j'aspire sa chatte toute entière dans ma bouche, je lape son clito, le pince doucement entre mes lèvres pour l'aspirer et le sentir durcir sous mes coups de langues qui le presse, l'appui.

Ces cris, ces gémissements sont pour moi une source infini de plaisir et lorsque dans un soupir elle me susurre "branles moi mon tendre salaud,j'ai envie que tu me fouilles...", mon cerveau rentre dans une ébullition tel, que mes doigts se font sauvage et doux à la fois, pour la pénétrer, la fouiller, tout en continuant à dévorer sa chatte trempée et lisse...

Elle hurle de plaisir, je la sens partir car maintenant elle frotte avec vigueur toute sa chatte,son cul sur mon visage, mon nez...Ma langue cherche à recouvrir toute son intimité et le bout ma langue titille doucement son anus qui palpite et s'ouvre doucement à mes caresses. Mon doigt vient également tourner autour de cet orifice et la laissant venir, je sens qu'elle pousse dessus pour être aussi pénétrer à cet endroit.

- "Huuummm, tu aimes ça mon salaud, bouffer ma chatte et j'adore ta langue, tu sais".

Reprenant ma respiration, je lui susurre :

- "j'ai envie que tu sois ma chienne, ma p.... et j'ai envie de toi ma belle..."

Elle s'assoit alors sur le bord du lit, fait descendre sa jupe et écarte ses jambes pour me montrer son envie...Je me lève,

- "caresses toi devant moi, montres moi, je veux que tu sois impudique, offerte ma belle..." et elle s'exécute tout en me regardant me déshabiller, ôter ma cravate, ma chemise, mon pantalon. Son regard m'emplit d'excitation, je me caresse alors en face d'elle, en regardant ses doigts rentrer et sortir de sa fente, ma queue est dure et sensible, je fais des va et viens tout en la regardant se masturber...

- "j'ai envie de ta queue dans ma bouche, j'ai envie de te pomper, t'aspirer, t'avaler, je suis ta petite chienne, rien qu'à toi.." me souffle-t-elle dans un soupir d'extase et je viens à son niveau me laisser prendre par sa bouche avide et gourmande.

Ces coups de langue se font de plus en plus fougueux et bestials, je lui prends la tête et caresse avec douceur, avec fermeté, ses cheveux..."je vais baiser ta bouche ma belle chienne", à ces mots elle échappe un cri de plaisir étouffé par ma queue dans sa bouche. Je donne des petits coups de reins pour lui montrer mon envie, et j'ai envie de la couvrir de baiser...

Sentant mon plaisir monter, je me dégage doucement pour basculer sur elle et l'embrasser avec passion, avec gourmande, avec délice. Nos langues sont des caresses infinies, nos bouches se dévorent d'envie et ma main caresse tout le reste de son corps. Ses seins durcissent sous mes coups de langue rageuse, et mes doigts glissent sur sa fente. Elle est complètement écartée, et je plaque toute ma main de longues secondes, ma paume contre sa chatte ouverte et la presse doucement.

"Prends moi, baise moi mon doux salaud" me souffle-t-elle..."Oh oui...j'ai tellement envie de te baiser, de te remplir, mets toi à quatre pattes ma belle.."

Elle s'exécute et je la regarde encore, passer sa main sous elle pour me montrer son excitation...

- "Baise moi, je t'en supplie..", je souris doucement de plaisir, de jeu, de complicité et dans un sourire lui susurre "pas encore, attends..."

Je prends alors ma queue et avec mon gland passe tout le long de sa fente, appuie doucement sur son cul, et reviens sur sa chatte...

- "salaud, tu me fais fondre, tu me fais languir...."me dit-elle presque en riant.

Et d'un seul coup, je donne un coup de rein qui la pénètre sans difficulté, son corps se raidit de surprise et de plaisir...

- "Ohhh, j'aime ta queue, elle est bonne...", mes mains prennent ses hanches, viennent sur ces seins, elle me prend un doigt dans sa bouche en criant des mots doux, des mots crus, et je sens taper sur son sexe mes bourses durcies de plaisir...

- "Baise moi, défonces moi..." me crie-t-elle tout en passant mon pouce sur son anus palpitant de plaisir. Je suis comme fou, et m'exécute doucement...les cris sont alors encore plus forts, plus torrides, et après un court moment d'attente, je sens ces coups de reins pour me sentir la pénétrer encore plus loin...Je regarde ces mains agripper les draps, les serrer, les tordre, comme le plaisir qui doit la submerger...

"Je vais jouir, je vais venir ma belle, viens avec moi..."

Nous poussons un cri commun, un râle orgasmique et nos corps tremblent de plaisir, nous sommes envahis d'une vague de douce violence. Nous nous embrassons langoureusement, nous nous caressons encore et dans nos yeux jaillit une étincelle...recommencer !


OOO000OOO



Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés