LA LETTRE D'AMOUR

par OLIVIER


Mon Amour,


Je t'envoie, par courrier, ces quelques mots impudiques et tendres. Reçois-les en offrande.

Je pose sur tes lèvres un baiser, si tu ne me l'accordes pas, je te le vole, je te le prends comme le vent d'automne emporte les feuilles des arbres, pour le plaisir d'écrire. Je t'aime, je t’aime. Une jolie note de musique qui se pose sur une partition, mon amour, un frisson de bonheur comme une lueur d'espoir sur mes soirs de doutes, je t'aime comme un chercheur d'or qui explore de ses mains avides, chaque courbe de ton corps, tes seins, tes cuisses, tes fesses, et bien d'autres trésors pour en faire jaillir des torrents d'ivresse et de plaisir intenses à en perdre conscience à la limite de la souffrance et de la jouissance.

Ton ventre, ton bas ventre, ton antre, porte magique, volcan de braise, Oasis de rêve, région chaude, brûlante, et délicieusement humide. Te sublimer par mes gestes, te prendre avec passion, mettre nos corps en fusions, à l'unissons, te susurrer des mots inconvenants mais si agréable à entendre, si existant, et tellement troublant me donner à toi sans faux s'emblant, sans retenue, avec générosité, se plonger dans un océan d'ivresse, d'ébauche de bonheur et d'harmonie sexuelle.

Prendre le temps de te faire l'amour sans détour, ne rien oublier savoir s’abandonner. La luxure est un péché si doux mon amour, assoiffer de toi, affamer par toi, me nourrir des nectars de ta peau, respirer les parfums de ton corps, les épices, les fruits, les délices, effluves d'amours, jusqu'à l'ivresse, savourer avec gourmandise chaque recoin de ton intimité.

Te faire pousser des soupirs, t'entendre gémir, te tordre de plaisir halètement d'émotions, émue jusqu'aux larmes par l'intensité de nos ébats. La tête sur mon épaule, nos corps rassasier, épuiser, combler, épanouis, les premières lumières du matin se pose sur ton corps, corps de mes désirs, lascivement allongé sur le lit, tu es si belle les draps froissés par notre joute amoureuse, un sourire radieux illumine ton visage, je te serre dans mes bras, et je me dis que rien n'est décidément plus beau qu'une femme qui vient de faire l'amour.

Une lettre d'amour ne vit pas longtemps, un été, un printemps, un automne au maximum,. L'hiver arrive trop vite, et vite reprennent les habitudes et les certitudes, les mots s'égarent, se troublent, s'abîment, puisque tu es conquise.

Les lettres d'amour finissent, précieusement rangés enrubannées, comme des vestiges, dans un tiroir fermer à clé. Des mots qui disparaissent et qui souffrent de ne plus voir le jour, mais cependant, parfois un miracle se produit dans la nuit des illusions perdues! deux petits mots s'échappent du tiroir fermer à clé Amour et je t'aime, je t'aime et amour, deux jolies petites notes de musiques en équilibres fragiles qui fuguent sur l'arpège de nos vie.

OOOOOOOOOOOOOOOOOOO


Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés