CLARA

par Theotoporion@wanadoo.fr


Chère Clara , tu as envie d'un homme, de plusieurs hommes, et pourquoi pas d'une femme .Tu veux fantasmer : dans n'importe quelle position. Si tu veux me suivre, tout le plaisir sera pour toi ( enfin , je l'espère).

Te souviens-tu de notre dernière nuit folle que nous avons vécue ? Tu es partie heureuse et comblée, avec la promesse de revenir cet après-midi ?

Te voilà !! Assis près de la piscine, je te vois venir. Tu es splendide dans ta petite jupe en cuir et ton chemisier ouvert sur les rondeurs de ta poitrine.

J'étais torse nu avec mon short. Tu m'as sauté au cou. Collée à moi, je sentais tes seins chauds sur mon torse. Sur ton ventre tu as senti ma verge durcir . Sûre de ton pouvoir de séduction, tu descends ta main et tu la caresses. Dans tes yeux, je vois le désir. Je défait mon short, je suis nu !. J'empoigne tes fesses, tu plaques ma verge sur mon ventre et tu la caresses doucement.

C'est à ce moment là que mes amis font irruption sur la piscine. Je les avais invités sans te le dire pour te faire une surprise…Je sais que tu es une coquine, que tu adores t'exciter, que tu es gourmande de sexe. Tu m'as jeté un regard interrogatif, moi, j'ai ri ! Les présentations sont faites autour de la grande table : Irène- et Eric ; Estelle et Marc et le jeune Alban, encore vierge.

Rose , une autre amie, nous sert le champagne. Elle porte un simple tablier blanc très court qui laisse voir sa toison bien fournie, ses seins haut perchés, et tout le bas de sa personne ; elle a des fesses tellement excitantes que tu parais hypnotisée par ses deux globes séparés par une raie qui laisse deviner ce qui se cache un peu plus loin. J'invite tout le monde à ne pas la toucher. Tu me dis à l'oreille que tu aimerais caresser ces belles chairs. Patience !!

Après quelques gorgées de champagne, les idées commencent à fuser. Les fantasmes de faire l'amour en groupe, au tirage au sort, est adopté. Clara, toi, tu me regardes sans rien dire , mais je vois dans tes yeux briller une lueur coquine. Je suis le seul en costume d'Adam, assis entre Irène et toi ; en voyant de près les belles fesses de Rose, ma verge se manifeste. Irène s'en aperçoit, elle approche sa main et l'empoigne, sou la chaleur de sa main elle grossit et s'allonge. Tu es prise d'un élan vers moi et tu m'embrasses à pleine bouche, tu chasses la main de Francine et tu me masturbes. Je suis content de voir que tu as intégré le groupe.Avec Rose, j'avais préparé une grande couche faite avec des matelas très confortables mais fermes, prête à recevoir tous ce petit monde en folie. D'autres matelas étaient éparpillés autour de la piscine. Ils étaient tous sur pied pour permettre toutes sortes de positions.

La fête est lancée lorsque Estelle se dénude, elle a un corps magnifique qui suscite le désir. Son triangle noir met en valeur sa peau mate. Elle entame une danse du ventre lascive, elle met en valeur ses rondeurs excitantes. Après quelque mouvements, avec lenteur, elle se tourne, se plie en deux, jambes écartées et , entre ses fesses rondes , elle nous offre sa belle vulve à moitié ouverte. C'est le délire !! . Devenus insupportables aux corps enfiévrés, les vêtements se répandent aux quatre coins de la piscine. Les femmes mouillent ; les hommes exhibent leurs verges bien raides. Tout le monde a envie de toucher, de caresser, de lécher de pénétrer et de se faire pénétrer. Estelle commence à se masturber devant Alban, le pauvre ne bande pas, elle se baisse, embrasse l'intérieur de ses cuisses, le prend dans sa bouche et le miracle se produit, il ne tient pas longtemps, Estelle n'est pas assez rapide et reçoit le sperme sur sa figure.

Eric et Marc se masturbent devant toi, je vois la convoitise de ton visage. Marc approche son petit pénis de ta bouche, tu le prends, mais tu ne bouges pas, tu le quittes, il est probablement déçu ! Eric s'approche de toi, te caresse le visage, tu caresses sa verge. Il ne s'emballe pas et te dit :


- Tu ne veux pas nous montrer tes beautés cachées ?

Tu me jettes un coup d'oeil et j'opine de la tête. Tu te diriges vers la cabine de bains. Tous les codes de comportement pudique sont oubliés : pas de pudeur de postures, mais des regards de convoitise, des gestes de possession. Tout le monde s'enflamme, c'est la symphonie des sens, des corps qui aspirent à la satisfaction sexuelle. A un moment donné, j'entends :


- Oh ! regardez !!!!

Tu venais vers nous, dispersés sur la grande couche. Il y avait quelque chose de changé sur toi. : tu avais épilé complètement ton sexe. Ma verge était aussi surprise que moi , elle me faisait mal tellement elle était dure. Tu te places devant moi, :


- Tu n'as jamais vu mon sexe dans cet état ?

En effet, je ne pouvais pas détourner mon regard de ton bijoux complètement épilés. Tu écartes légèrement tes jambes, je connaissais bien, dans le détail, ta vulve que j'avais, si souvent, léchée. Mais j'étais hypnotisé par ta fente imberbe de gamine qui avait grandi, d'où émergeait une partie des petites lèvres qui se terminaient par la boursouflure du capuchon. Tu mouillais car ton clito émergeait tout raide de sa petite hauteur. Ton bouton rose présentait la forme d'un petit champignon, il était plus gros que la hampe.

Moi je savais que tu aimais ton sexe, toutes tes chairs enchevêtrées , la peau qui suinte et glisse, les sécrétions du plaisir, quand tu te masturbais, pas pour combler un manque, mais pour compléter ta sexualité. Et moi le je le câlinais, je le faisais jouir selon tes désirs et je m'y sentais bien. Tu venais de provoquer l'envie des hommes de te posséder par tous les bouts, les femmes se masturbaient entre-elles en regardant tes fesses.Irène, la belle Irène est " bi ", et à l'expression de son visage on devinait qu'elle avait envie de toi. Moi, j'avais une soif de cunni, jamais je ne l'avais fait à une vulve imberbe.

Tu t'assoies à côté de moi mais le règlement est formel : c'est le tirage au sort. Irène tombe sur Marc ; Rose sur Alban, toi , Clara sur Eric et Es telle sur moi Théo. Estelle m'allonge sur le dos et me chevauche. Toi, Clara, tu fais une fellation à Eric, il te caresse les seins en tournant autour ; Il voit que tu es excitée, il t'arrête, il te prend en levrette, te pénètre lentement . Tu sens sa main sur tes fesses, sur ton clito ses doigts se déplacent doucement, puis rapidement, les doigts de son autre main, trempés dans ta mouille se déplacent sur ton petit soleil étoilé. Irène qui se masturbais en vous regardant, s'empare du vibro en forme de rouge à lèvres, s'approche et enfonce le vibro dans ton anus. Les vibrations silencieuses et rapides envahissent tout ton corps, tu es surprise, tu as poussé un cri, ton périnée s'est affolé , les contractions rythmées de ton vagin, le clito massé , t'ont projeté dans un monde nouveau et tu as joui, la main d'Irène entre les fesses d' Eric, et il part à son tour en rugissant de plaisir. Plus tard , tu m'as dit qu'il a été trop rapide et que tu avais été déçue.

Rose a vite fait de venir à bout d'Alban. Il s'en va . Tu t'allonges à côté de Rose, mais Irène s'allonge entre vous deux, il y avait longtemps qu'elle te voulait. Elle se colle contre toi et s'amuse avec tes seins , tu réagit favorablement, elle te masse l'intérieure des cuisses, c'est la première fois qu'une femme te touche ; tu es prise par une excitation démesurée, tu écartes tes cuisses. Irène te sort le grand jeu. Rose te lèche les seins, tu l'embrasses furieusement, au bout de quelques minutes tu remues tes fesses, tu cris et tu es plongée dans un orgasme puissant. ;Tu te mets à genoux, Marc attiré par tes cris , s'approche de toi et promène sa verge devant ta bouche. Je sais que tu n'es pas satisfaite, tu n'as pas eu tes orgasmes en rafale, comme d'habitude. Alors , tu empoignes la verge de Marc, tu l'obliges à s'allonger et tu entames une fellation. Irène, se met derrière toi et te masturbe avec ses doigts fins. Sa langue s'affaire dans ton anus. Tu parts avant d'avoir fini ta fellation, tu gémis encore en masturbant Marc qui t'envoie son sperme sur tes seins.

Ton excitation est extrême après un orgasme, tu quittes Marc et tu viens me plaquer ta vulve sur ma bouche sans t'occuper d'Estelle qui en était à son deuxième orgasme, complètement inconsciente, elle se laisse glisser sur le côté, et s'en va. Tu prends sa place. Tout de suite , tu introduis ma verge dans ton vagin, tu l'enfonce aussi loin que possible. Avec autorité tu domines la situation, tu reviens à tes bonnes habitudes. Tu décris des petits cercles, tu remues latéralement, tu prends ton pied sur ton utérus. Tu te masturbes avec tes doigts, tu sors le grand jeu pour me faire jouir car je n'ai pas joui de l'après-midi. Mais toi , insatiable, tu jouissais à ta convenance.

Les deux autres couples barbotaient dans la piscine, sauf Rose. Elle était allongée sur la table, juste à côté de nous, des coussins sous la tête, les cuisses large ouvertes face à nous, sa vulve à demi épilée présentait une grande fente, un capuchon proéminant d'où sortait son clito bien dressé. Elle jouait avec, elle se tendait de plaisir de nous voir en pleine action. Elle nous sourie et introduit un autre vibro qui traînait sur la table, et l'enfonce dans son petit trou, elle pousse un long gémissement; allonge ses jambes.

Le spectacle qu'elle nous avait donné, notre désir débordant, ta fougue et ta dextérité, ont poussé notre excitation à bout, je pétris tes fesses, je t'enfonce un doigt dans ton petit trou étoilé, tu te jettes en arrière, dévoilant les deux sexes en mouvement, là, tu m'as donné le coup de grâce, j'ai éjaculé avec une telle force que tu as crié :

- Oh, chéri !!!. Puis tout s'est arrêté !

Après la résolution, nous avons rejoins les autres. Rose nous a embrassés longuement . Pendant longtemps nous avons barboté dans cette eau fraîche, en se frôlant, en se touchant, en se collant les uns aux autres. Mais l'excitation nous avait abandonnés. Nous avons bu encore un peu de champagne, et tout le monde est parti, sauf toi et Rose, qui habitait dans l'annexe.

J'ignore ce que tu as retenu de cette partie d'échanges ?!!!

*** Vous trouverez d'autres récits sur ma Rubrique du Site d'EROTICA51.COM: Le Temps de Vivre

OOOOOOOOOOOOOOOOOOO


Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2017 - Tous Droits Réservés