A TOI

par FELINE


Il nous arrive parfois de faire des choses complètement dingues, folles et sans le moindre sens commun ... Complètement fou de courir à la gare pour Te respirer 4 minutes ! Oui, vous avez bien lu, 4 minutes. Le temps de l'arrêt du train. Je suis entre ta résidence et ta destination. 4 minutes ! Mais ... je voulais Te voir. J'avais envie de me donner cette joie. J'avais l'ardent désir de Te faire ce petit présent, si présent il y a, si tant est que cet acte puisse être considéré comme un bienfait ...

D'autant que, plus j'y réfléchis, que de sueur et de pas, pour quelques minutes, délicieuses certes, mais quel effort superflu, puisque l'après-midi nous était destiné. Mais ... pour un baiser, un regard, un mot ... rien n'est superflu. L'effort est un plaisir. Et ce n'est plus la raison qui donne le sens aux décisions, c'est le cœur ...

Quelle belle après-midi !! Nous avons mangé, nous avons parlé, nous nous sommes promenés ...Ta main dans la mienne, ou ma main dans la Tienne. J'ai plongé mes yeux dans les Tiens. J'ai respiré Ta peau et goûté Tes lèvres. Tu es beau comme je Te vois. Tu es beau comme je Te regarde. Quelle complicité à l'ombre des arbres du Jardin Botanique !

J'avais presque oublié le goût des baisers dérobés au détour d'un chemin. Je croyais révolues les plaisirs tendres des promenades en "amoureux". La douceur de Tes caresses furtives et discrètes sur ma peau, le sucré de Tes lèvres sur les miennes, la chaleur de Tes mains sur mes seins ...

Pourtant, je n'ai pas cessé de croire à tout cela. Heureusement pour moi, car fermée aux rêves, je doute que l'occasion se soit révélée à moi. Je ne l'aurais pas vue, ou n'aurais pas su, ou voulu, la voir.

Ce fut réellement une très belle après-midi, pleine d'odeurs et de senteurs, emplie d'envies et de désirs, saturées de caresses et de tendresse, inondée de mots simples et de paroles vers et pour l'autre ...

Alors, vois-Tu, ici, et je prends tout le monde à témoin, enfin ceux qui le veulent, bien sûr, ici, je remercie la vie POUR LE CADEAU QUE TU ES ...Hier, c'était hier, et c'est devenu aujourd'hui. Demain, ce sera demain, et c'est aujourd'hui qui construit demain. Mais ce qui importe, c'est que ce soit notre histoire, la nôtre. Je remercie la vie parce que TU ES ...

Je T'embrasse.

Le 25 / 10/2006.

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2017 - Tous Droits Réservés