APHRODITE

par ISAREVE


On entendit un juron lorsqu'elle sortit de chez elle, en claquant la porte. Il devait être 22h00,les enfants dormaient et n'avaient pas école demain. Elle pouvait donc,pour une fois, les laisser avec leur pere. Ils s'étaient encore disputer et toujours pour le même motif...

Il ne l'a désirait plus, cela faisait une éternité qu'il ne l'avait plus touchée et ce, quelques soient ses efforts. Elle avait tout tenté, les tenues affriolantes, les positions aguichantes,les propositions indecentes...mais rien,rien n'y faisait. Il restait de marbre face a elle...Elle avait bien fini par conclure qu'il devait assouvir ses désirs dans les bras d'une autre femme.

Pourtant, elle était attirante; elle avait déjà pu constaté l'action de son charme dans les yeux d'autres hommes, mais plus ceux de son mari.

Ce soir, elle ne put supporter d'être a nouveau repousser,chaque repousse était comme un coup de poignard dans son coeur. Elle avait ce besoin immense de se sentir femme,d'être desirée...

Elle s'était donc rhabillée et sortit prendre l'air. Elle portait encore ses porte-jarretelles noir, ainsi que ses sous vêtements assortis. "encore une tentative pour rien" se dit-elle, en marchant seule dans la rue.

Elle avait marché sans même savoir ou elle allait,et se retrouva dans un quartier inconnu. Elle décida d'aller prendre un verre,cela lui ferait le plus grand bien. Elle rentra dans le bar qui avait attirer son attention,celui ou le néon rose clignotait "L'Aphrodite" . "Quelle ironie" se dit elle en entrant. Elle ne vit pas de suite le style de l'établissement s'asseyant au bar sans même jeter un oeil a la salle.

"Mademoiselle,vous prendrez ?" lui demanda le barman.

Elle commanda un Martini-Gin avec une rondelle de citron. Elle avait besoin de quelque chose de fort,pour la réchauffer un peu. Ce fut une fois sa commande passée,qu'elle pivota sur son siège pour enfin découvrir le décor de la salle. Elle tressaillit à la vue du spectacle qui se tenait derrière elle. Elle détourna la tête dans un sursaut manquant de tomber de son haut tabouret, fit face a son verre les joues empourprées. Mon dieu,comment avait-elle pu atterrir dans ce genre d'endroit sans même s'en apercevoir. Elle fut gênée et intriguée a la fois. Elle hésita, devait vite finir son verre et partir, ou pouvait elle se retourner et profiter d'une scène aussi excitante. Elle opta pour la décision la plus sage et héla le barman pour régler sa consommation

C'est a ce moment qu'un homme s'approcha d'elle et lui dit : "Je vous en prie, laissez, c'est pour moi" et lui proposa de l'accompagner pour un autre verre. Elle hésita mais finit par accepter l'invitation. Cet homme était très séduisant, visiblement plus âgé qu'elle. Il dégageait une certaine prestance et une douceur qui la mit de suite en confiance. Ils discutèrent longuement. Elle lui raconta son erreur d'être arrivée dans ce lieu par mégarde, sa gêne et son hésitation à partir. Il l'écoutait, la dévorant des yeux, arborant son sourire le plus charmeur. Il semblait amuseé par sa mésaventure et lui proposa :

"venez avec moi,je vais vous faire visiter les lieux. Cette salle n'est qu'un avant goût de ce qui s'y passe réellement." et lui tendit son bras. Elle accepta après une légère hésitation, moins forte que sa curiosité,et s'accrocha au bras de cet homme terriblement charmeur et courtois.

Ils traversèrent un long couloir sombre,qui débouchait sur une grande salle. La lumière y était légèrement tamisée. Le spectacle qui s'ouvrait sous ses yeux dépassait toute son imagination. Quantités d'hommes et de femmes étaient là, certains nus, d'autres moins, à assouvir leurs désirs, leurs fantasmes...Elle pouvait apercevoir une femme allongée sur une table,quatre hommes autour d'elle,la caressant,la pénétrant,lui provocant une série d'orgasme. Plus loin un homme était entouré par deux femmes qui s'activaient à sucer son sexe pendant qu'un autre homme se masturbait devant eux. Dans chaque recoin de la salle, elle pouvait assister à des scènes les plus torrides les unes des autres, où les femmes et les hommes se mélangeaient sans aucune retenue.

Elle plongea son regard dans les yeux de l'homme qui l'accompagnait. Il pouvait voir en elle l'excitation et le désir qu'il avait déclenché en l'emmenant dans cette pièce. Il plaça une main sur ses hanches et lui murmura a l'oreille :

"Me permettez-vous de vous faire participer ?"

Le souffle chaud de cet homme a son oreille accentua les frissons qui déjà parcouraient son corps et accepta timidement. Il la guida dans une salle plus discrète et plus sombre ou seulement quelques personnes s'y trouvaient. Il l'invita à prendre place sur un fauteuil de velours rouge et lui commanda un autre verre. La chaleur de l'alcool mélangée à son excitation lui faisaient légèrement tourner la tête. Elle se sentait divinement bien...

Il vint se placer debout derrière le fauteuil,et entreprit de lui malaxer la poitrine. Elle pouvait sentir la chaleur de ses mains à travers son chemisier. Sa caresse se faisait douce, pinçant délicatement ses tétons durcis par l'excitation. Elle repoussa sa tête en arrière dans un soupir, les yeux mi clos. On ne lui avait pas caressé la poitrine depuis si longtemps qu'elle en avait oublié les douces sensations que cela procurait.

Son corps réagissait au moindre toucher,elle ondulait a l'allure de ces caresses se faisant maintenant plus vive,laissant cet inconnu s'emparait de ses désirs. A demi dans son extase,elle l'entendit lui murmurer :

"relevez votre jupe,s'il vous plait,et écartez légèrement vos cuisses,je souhaite vous regarder "

Elle s'exécuta, laissant apparaître le haut de ses bas dentelés.

Elle entendit son assaillant laisser échapper un "hum" dans un profond soupir. Elle en déduisit que visiblement il appréciait sa tenue. Flattée elle remonta davantage sa jupe. Il descendit lentement sa main,douce et chaude,jusqu'à son entrecuisse, qu'il caressa avec douceur. Cette caresse était telle,qu'elle commença à gémir. Subtilement il effleura son sexe,comme pour éveiller lentement ses sens,puis a travers son string il entreprit de lui malaxer son clitoris,appuyant légèrement,il ondulait de haut en bas,de gauche a droite. Il sentait sous ses doigts que sa caresse humidifiait fortement sa charmante invitée.

Il se pencha a son oreille et lui murmura lentement :"Enlevez votre string s'il vous plait, je veux sentir votre chaleur"

Elle lui obéit,se sentant porter par cet homme,et laissa apparaître son sexe doux et fraîchement épilé. Le léger soupir qu'il laissa échapper lui confirma qu'elle lui plaisait,elle se sentait désirable.

Elle se demanda si son sexe était en érection,elle ne pouvait le sentir,mais se surprit a l'imaginer constatant son impatience a vouloir le caresser.

Lui avait a présent atteint sa légère toison,et ayant pris soin d’humecter son doigt,glissait lentement sur son petit bouton,le roulant entre ses doigts,remontant,descendant,la pénétrant furtivement. De son autre main,il avait déboutonner son chemisier et laissait apparaître sa poitrine généreuse,qu'il continuait a malaxer lentement.

Elle ferma les yeux,et envoûter par ses caresses,qui se faisaient maintenant plus nerveuses,elle se laissa aller et fut envahis par un orgasme léger et timide. Lorsqu'elle rouvrit les yeux,elle aperçu que deux hommes nus se tenaient face a elle,se masturbant. Elle devina qu'ils avaient assister a son plaisir,et trouva çà fort excitant.

L'homme derrière elle se pencha et l'embrassa avec fougue et tendresse. Leurs langues s'entremêlèrent,se liant,s'aspirant...Elle aimait le goût de cet homme et ce baiser enflammé. Il se décolla de sa bouche,lui caressa les cheveux et lui demanda si elle désirait aller plus loin. Pousser par l'excitation de ces hommes nus devant elle,elle acquiesça. Il fit signe aux deux hommes de s'approcher. Leurs verges étaient tendus et bien gonflés,ils avancèrent ne cessant de se masturber.

"Occupez vous d'elle,dit l'homme,faites la jouir a son plus haut point,chargez vous de son plaisir avant tout ! " Elle fut surprise par cette phrase,s'attendant a ce que lui se charge d'elle. Mais non,il restait debout derrière elle a la caresser.

L'un des hommes s'agenouilla devant elle,et commença a lécher ses cuisses et son sexe,sa langue était chaude, douce,l'autre homme lui glissa son sexe entre les mains et lui dit de le prendre en bouche. Elle s'exécuta,son membre était bien dur et gonflé,elle l'engouffra jusqu'à la garde et entreprit son va et vient,salivant tout le long de sa hampe


L'homme a ses genoux s'était emparé de son clitoris et lui affligeait des succions si précises que ses jambes flageolaient. Elle sentait sa cyprine mélanger a la salive de l'homme couler le long de ses cuisses. Il glissa un,puis deux doigts dans sa chatte,comme pour empêcher le liquide de s'échapper,tout en ne cessant pas d'aspirer son bouton durci au point d'exploser.

Un terrible plaisir l'envahissait, elle avait du mal a se concentrer sur ce sexe dans sa bouche tant l'autre s'acharnait sur sa chatte. Elle se sentit partir et fut prise d'un orgasme si bruyant, que l'homme derrière elle l'embrassa fougueusement pour atténuer ses cris. Elle eu a peine le temps de reprendre ses esprits que le sexe délivrer de sa bouche,la pénétra d'un coup sec. Sa chatte était tellement trempée que l'homme glissait littéralement en elle, s'enfonçant dans son ventre. Ce sexe la comblait totalement avec ses va et vient de plus en plus rapide,de plus en plus fort,qu'il lui arrachait des cris de plaisir. Elle se sentait tellement bien...Elle aimait çà...

Pendant qu'elle se faisait prendre,les deux autres hommes la déshabillèrent complètement. Elle était là,nue, offerte a ces trois hommes,prête a tout et elle en demandait. Son hôte était toujours vêtu mais elle pouvait voir la bosse énorme que causer son sexe. L'homme se retira d'elle,la retourna,la positionna en levrette et vint engouffrer son sexe dans sa bouche. L'autre homme se plaça derrière elle,la cambra et se mit a la labourer a son tour,avec une énergie qui lui faisait perdre la tête. Sa jouissance fut grande et forte,elle était envahis par une espèce de rage sexuelle,elle en voulait encore...de plus en plus. Avec force elle attira a elle l'homme qui lui avait fais découvrir ce plaisir, déboutonna sa braguette,sortit son sexe en érection,et l'engouffra dans sa gorge.

Elle jouait avec les deux queues bien durs,les avalant a tour de rôle. Elle s'affairait a pomper,aspirer, déchaînant sa bouche au rythme des coups de reins qu'elle prenait. Soudain l'homme qui la pénétrait,lui introduit un doigt dans l'anus entreprenant de le dilater. Son doigt faisait des ronds, s'enfonçant de plus en plus loin. Elle tressaillit par l'excitation et la douleur que cela lui procurer.

Pressentant qu'elle devait être prête,l'homme pris place sur le fauteuil,la fit s'asseoir sur son sexe en la cambrant,et se cramponnant a sa hanches commença son va et vient dans sa chatte,l'autre se mit derrière elle,frotta son gland sur son anus,et s'introduisit s'agrippant a ses seins. Elle eu un cris de douleur,le troisième homme lui enfonça dans la bouche,son sexe rougit par l'excitation la faisant taire,alors que les deux autres investissaient totalement son corps. Tout trois la possédaient lentement puis accéléraient au fur et a mesure qu'elle s'ouvrait,ses trois orifices remplis par la fierté de ces hommes...Un délice qu'elle n'aurait jamais soupçonner.

Ces hommes la pénétraient maintenant au plus profond de son être. Elle fut submerger par une chaleur torride et a demi consciente elle entendit le troisième homme dire aux deux autres: " Allez, messieurs, soyez vigoureux,je veux l'entendre crier de plaisir". Tous deux écoutant les conseils de celui-ci, accélèrent le rythme, s'enfonçant davantage en elle, sentant presque leurs deux sexes se toucher a travers les parois de cette femme. Ils étaient en sueur, fous comme des bêtes,la cadence au plus haut point,elle criait,hurlait...

Elle eu une jouissance hors du commun elle ne connaissait pas un tel plaisir,elle ne savait plus qui elle était,ne pensant qu'a ces trois sexes qui la rendaient folle,et cet autre homme qui n'avait cesser de la caresser et l'embrasser durant tout son orgasme. Soudain dans un cris rauque,les deux hommes explosèrent simultanément. Déversant leurs semences en elle,elle sentit la chaleur du liquide envahir son corps. Tous trois se relâchèrent dans un immense soupir. Excitée par ce nectar divin elle branla a toute allure la queue qui était dans sa bouche, aspirant le gland,suçant ses contours,léchant les couilles,elle s'énervait,se déchaînait sur ce sexe délicieux prêt à exploser. Elle s'acharnait dessus impatiente de sentir le jet chaud sur ses lèvres. Elle sentit la contraction du sexe, entendit l'homme crier crachant une bonne giclé de ce sirop précieux.

Elle se délecta de cette douce semence, passant sa langue sur ses lèvres ne perdant pas une goutte, fixant l'homme dans les yeux.

Apres avoir repris ses esprits,elle se demanda pourquoi il ne l'avait pas pénétrée. Il comprit de suite sa question et lui dit tendrement a l'oreille :

" Je vous veux pour moi tout seul maintenant ,je voulais voir de quoi vous étiez capable."

Il la prit par la taille,lui fit passer une porte et l'emmena dans un appartement a l'étage. Là il lui fit l'amour avec tendresse et passion, durant des heures. C'est seulement au petit jour qu'il lui avoua n'être autre que le patron de L'Aphrodite et qu'elle serait toujours la bienvenue dans son établissement

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


Découvrez Les Jolies Ballades en France  de Marie51



Visitez Le Journal Secret  d'EROTICA51




Retour vers Histoires érotiques d'Amis


http://www.erotica51.com © 14.03.2003 - 14.03.2018 - Tous Droits Réservés